«

»

Juin 03 2011

Pauvre France

Réponse au message ci-dessous …

Je me permets de prendre la parole ce soir, car je reçois souvent des messages comme le votre, et d’une manière générale, je suis souvent témoin de plaintes, de manifestations, de mécontentements contre quelque chose ou quelqu’un, et malheureusement, je constate que même si il y a réellement matière à dénoncer et à se révolter, la cible n’est pas la bonne, ou en tout cas assez secondaire par rapport à la cause du problème.
Dans le cas présent, ces gens qui nous donnent des leçons et qui en parallèle abusent du système sont malhonnêtes, bien sur, de même que tous nos dirigeants qui s’en mettent plein les poches alors que le peuple n’est bon qu’à se faire tondre comme de gentils moutons esclaves passifs.
Mais j’affirme que c’est une goutte d’eau par rapport au scandale qui suit. Et tout le reste est une conséquence !

L’article suivant, choisi parmi plein traitant du sujet, concerne la France, bien que le problème est le même au niveau mondial, à savoir que si chaque état avait gardé son aptitude à fabriquer sa monnaie, qu’il mettait en circulation pour son économie, l’ensemble des humains de la planète serait riche, tout en ne travaillant que 20 heures par semaine ou moins !
Personne ne se casserait plus la tête à chercher à échapper à un impôt, ou à contourner la loi, ni même à voler, . . .
Si les impôts sont si élevés dans beaucoup de pays, c’est parce qu’ils sont la seule source de revenus pour un état qui doit rembourser une dette bidon qui ne cesse de grimper.
Bien sur certains pays sont aussi des paradis fiscaux pour la simple raison historique, que de nombreuses établissements de financement internationaux s’y trouvent domiciliés, et donc, comme par hasard, ces pays taxent moins leur citoyens … (Suisse, Monaco, …)
La Dette de la France n’existe pas !

« La réalité est que la dette publique française est d’abord due aux intérêts payés aux établissements financiers auxquels nous avons emprunté.
Pourquoi ?
Parce que la loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973, puis l’article 104 du traité de Maastricht, ont ôté le droit de création monétaire à la Banque de France et livré la monnaie aux banques et sociétés d’assurance.
La dette fin 1979 était de 239 milliards d’euros, fin 2008 elle s’établit à 1327 milliards d’euros, soit une hausse de 1088 milliards en 30 ans, pendant lesquels nous avons payé 1306 milliards d’intérêts ! » Cheminade - Oct 2009

Les citoyens doivent dire NON à l’austérité sociale que le gouvernement veut nous imposer !
Afin de refuser la logique destructrice du système !
Afin de mettre en lumière le mépris de la classe dirigeante !

Article complet à l’adresse :
http://www.lepost.fr/article/2010/02/04/1923483_pompidou-et-giscard-d-estaing-ont-vendu-le-peuple-francais-aux-banquiers-banksters-le-3-janvier-1973.html

Cordialement.



Je sais ... c'est déjà passé sur le Net, mais bon, c'est un rappel ...
Allons ( en Suisse) enfants de la patrie...
nous "exportons".....du beau monde, pourtant notre balance commerciale reste largement déficitaire......; une contradiction de plus pour la "..Pauvre France"
Courage braves contribuables et soyez fiers de la "gloire" que tous ces expatriés apportent à notre pays
bonne journée quand même !

MAIS POURQUOI CELA CONTINUE ? LES FRANÇAIS SONT CONS MAIS CA ON LE SAVAIT DÉJÀ…………………………

De bons Français !
Le cas d’Emmanuelle BEART… est particulièrement intéressant.
Et Florent Pagny, qui vit en Argentine, a refusé de payer ses impôts en France,
mais il vient donner des leçons de générosité aux Français avec les enfoirés…
Et celui de NOAH qui vit aux USA et ne vient en France que pour vendre ses disques et ponctionner encore plus les Français qui l »élisent régulièrement le FRANCAIS le plus populaire de l’année….
Et en plus il fait des commentaires sur la France ….
Pour DSK pas de probleme… pour lui tout est net d’impôt.
Instructif
A l’aube dune période d’austérité et d’un plan de rigueur pour la France, il peut être intéressant de connaître la liste (non exhaustive, tirée du « Nouvel Observateur » n° 2359 du 21 Janvier 2010) des personnalités qui ont fui fiscalement le pays pour s’installer en Suisse , ou dans un autre paradis fiscal.
S’ils l’ont fait en toute légalité (achat dune résidence en Suisse, séjour inférieur à 6 mois sur le sol français), il est par contre inadmissible que certains d’entre eux continuent à s’immiscer dans la vie politique française, en participant activement aux campagnes électorales, pour soutenir tel ou tel candidat, ou pire, en étant officiellement investi par l’Etat pour représenter la France à l’étranger comme c’est le cas actuellement pour Alain Delon qui est le parrain officiel du pavillon français à l’exposition universelle de Shanghai.
Parmi les plus actifs dans ce domaine, il y a donc :
Alain Delon (à Genève depuis 1999).
Johnny Hallyday à Gstaad depuis 2006
(le concert du 14/07/2009 à coûté 500 000 € payé par le contribuable Français).
Charles Aznavour (résidant à Genève).
Patricia Kaas
Emmanuelle Béart
(qui manifeste EN FRANCE pour que les Français accueillent et nourrissent les « sans papiers »… puis s’en retourne en Suisse, tranquillement…).
Daniel Auteuil
Marc Lévy
Michel Houellebecq
Parmi les sportifs on peut citer :
Alain Prost
Jean Alesi
Richard Virenque
Les tennismen :
Guy Forget
Richard Gasquet
Henri Leconte
Amélie Mauresmo
Gaël Monfils
Cédric Pioline
Jo-Wilfried Tsonga
qui payent tous leurs impôts en Suisse
Moins étonnant, mais encore plus scandaleux, des Personnalités des affaires qui exercent actuellement (ou ont exercé récemment) un pouvoir politique économique ou financier en France, parmi eux :
Antoine Zacharias (Vinci).
Claude Berda (AB groupe, TF1).
Daniel Hechter (couturier).
Jean-Louis David (salons de coiffure, cosmétiques).
Mais aussi des rentiers et des héritiers, dont les fortunes ont été créées en France, avec la participation de centaines de milliers d’ouvriers français :
Eric Peugeot.
Jean Taittinger (PDG de la société du Louvre, ancien ministre de la justice et député de la Marne).
Philippe Hersant (patron de presse du Groupe Hersant).
Corinne Bouygues (héritière de la fortune Bouygues).
Les familles :
Defforey (Carrefour).
Mulliez (Auchan).
Halley (Promodès).
Tous résidant à Genève ou aux environs.
Si ces gens n’aiment pas (fiscalement) la France, qu’ils la quittent et qu’ils l’oublient, et surtout qu’ils n’en profitent pas quand ils en ont besoin (comme par exemple pour venir s’y faire soigner).
A tous les français qui vont se serrer la ceinture dans un proche avenir, nous proposons de boycotter les concerts, les disques et les livres de tous ceux qui ne participeront pas à l’effort de solidarité nationale et aux médias, nous demandons de ne plus offrir de tribunes télévisées (pour la promotion de films et de disques) aux artistes concernés et de ne plus faire de sponsoring aux sportifs exilés.
Aux députés nous demandons d’instaurer une loi pour qu’il ne soit plus possible pour un évadé fiscal de venir se faire soigner en France (dans un hôpital public) ni de représenter officiellement la France à l’étranger.
Vous pensez que ce message est légitime, faites-le circuler.
Il aura peut-être le pouvoir de ramener certains de ces égarés fiscaux à revoir leur position.
Maintenant, il reste à trouver le député qui aura le cran de présenter un texte, et là, c’est pas gagné !!!….