«

»

Juil 10 2016

L’émouvant discours du patron de Danone, qui prône « la justice sociale »

Emmanuel Faber, directeur général de Danone, était invité à prononcer le discours de la cérémonie de remise des diplômes aux étudiants de HEC, le 24 juin. Il a délivré un message plutôt inattendu.

« Si vous attendez un discours de références intellectuelles, vous allez être déçus », prévient Emmanuel Faber, directeur général de Danone, en introduction de son discours, le 24 juin, lors de la remise des diplômes aux étudiants de la grande école de commerce HEC.

 

Sans références intellectuelles, mais en évoquant son expérience personnelle de la vie et sa vision sociale de entrepreneuriat, le dirigeant a fait mouche. La vidéo de son discours, postée par Danone sur Youtube, a été visionnée plus de 40 000 fois.

Non sans une certaine émotion, devant la centaine d’étudiants qui lui fait face, Emmanuel Faber commence par parler de son frère, aujourd’hui décédé et de sa « schizophrénie lourde », diagnostiquée lorsque le dirigeant était encore étudiant à HEC. Ce frère lui a fait « découvrir la beauté de l’altérité », « l’amitié des SDF » et lui a prouvé « que l’on pouvait vivre avec très peu de choses et être heureux ». Ce frère perdu sera le fil rouge de son discours.

« L’enjeu de la globalisation, c’est la justice sociale »

Le directeur de Danone indique également qu’il est allé « séjourner dans les bidonvilles de Delhi, Bombay, Nairobi, Jakarta », à Aubervilliers, dans la « Jungle » de Calais, avant de donner sa vision de l’économie.

« L’enjeu de l’économie, l’enjeu de la globalisation, c’est la justice sociale », estime-t-il. « Sans justice sociale, il n’y aura plus d’économie. Les riches, nous les privilégiés, nous pourrons monter des murs, de plus en plus hauts, (…) mais rien n’arrêtera ceux qui ont besoin de partager avec nous », développe Emmanuel Fauber. Le dirigeant millionnaire, qui dit avoir « rencontré tellement de gens qui étaient prisonniers de tout l’argent qu’ils avaient gagné », conseille aux étudiants de « ne jamais se trouver esclaves de l’argent » et de « rester libre ».

« Vous avez dorénavant des outils très puissants dans vos mains, continue-t-il en anglais, en interpellant directement les diplômés d’HEC. La question est: qu’allez-vous en faire? » Avant de placer une référence au marché libéral: « Ce que je sais, après 25 ans d’expérience, c’est qu’on nous dit qu’il existe une main invisible, mais elle n’existe pas. Donc il n’y a que vos mains, mes mains, nos mains, pour changer les choses. Pour les améliorer. Et nous avons beaucoup de choses à améliorer. »

« Inspirant », « émouvant », « magnifique »

« Le pouvoir n’a de sens que si vous vous en servez pour rendre service », poursuit Emmanuel Faber. « Avec les intentions qui vous feront devenir celui que vous êtes vraiment, qui feront sortir le meilleur de vous et que vous ne connaissez pas encore ». La fin de son discours est ponctuée d’une salve d’applaudissements chez les élèves, qui se lèvent tous pour lui rendre hommage.

Sur les réseaux sociaux aussi, le discours du dirigeant est salué. « Inspirant », « émouvant », « magnifique », « poignant »… les éloges se multiplient.

 

Source :
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/video-l-emouvant-discours-du-patron-de-danone-qui-prone-la-justice-sociale_1807337.html