«

»

Mai 30 2014

Dette de la France à cause du RSA ?

Ça dure 6 minutes, et c’est bien intéressant :

https://www.youtube.com/watch?v=FxzQrPmTClg

Pour ma part, j’ai eu envie, bien que je pressentais depuis longtemps le résultat, de calculer précisément quelle somme d’argent est allouée, dans le budget annuel de la France, au RSA, et de la comparer à la somme allouée à la dette.
Je précise que le RSA, c’est le revenu social d’ (soi-disant) activité, c’est à dire que derrière lui, il y a tous les gens qui perçoivent cette misérable allocation de survie, et que l’on culpabilise systématiquement de vivre au crochet de la société, donc qu’on rend responsables de tous les maux, puisqu’il s’agirait des véritables parasites irresponsables vivant sur le dos des autres « vrais » citoyens : ceux qui travaillent !
Je précise d’autre part que ceux à qui profite la dette, sont une toute petite minorité d’ultra riches privilégiés qui n’ont pas d’autres activités que de profiter de leur rentes colossales qui tombent toute seule !

Alors attention, voila le résultat pour la France en 2014 :

Somme allouée au remboursement de la dette (arrondie) :
    * 50 000 000 000 € (50 milliards d’euros)
Somme allouée au RSA (arrondie) :
    * 10 000 000 000 € (10 milliards d’euros)
Nous calculons donc très limpidement que le RSA représente en tout et pour tout  20%  de l’argent qui est donné via la dette aux banquiers qui eux, ne reçoivent jamais de critiques et devant lesquels tout le monde se soumet pour leur solliciter un prêt, ce qui les enrichit encore un peu plus …
Exprimé autrement, l’argent ponctionné aux citoyens qui travaillent, par les taxes, impôts et autres prélèvements, sert 4 fois plus à payer la dette, qu’à permettre la survie de 2 millions de personnes.
Je rappelle que l’argent attribué à la dette est ponctionné, confisqué, au lieu d’être partagé entre tous, car cette dette est le résultat de la loi Giscard Pompidou de 1973 en France. Loi qui fut confirmée et verrouillée à l’échelle européenne par les traités respectifs de Maastricht (art. 104), puis de Lisbonne (art. 123). Avant cette date, l’état français, comme tous les états du monde qui avaient la liberté de créer leur monnaie, n’avaient aucune dette. Donc sans la plus haute trahison de tous les temps, de nos représentants politiques, nous ne devrions pas être endettés aujourd’hui.

Je vous demande donc qui, dans cette histoire, profite le plus :
– 2 millions de personnes qui essaient de survivre tant bien que mal avec une misère de revenus octroyés par la société, comme on jette des miettes aux oiseaux.
Ou
– Quelques milliers, soit une toute petite minorité, d’ultra privilégiés qui profitent de l’ignorance du peuple pour le ponctionner et l’asservir.

? ? ?

Vous pouvez vérifier vous mêmes, mes calculs sont issus de ces sites et documents PDF officiels suivants :
Budget général 2014 :
http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/documents/ressources_documentaires/documentation_budgetaire/chiffres_cles/depliant_budget2014.pdf
Ici on trouve le budget général alloué à la dette page 4, appelé : « Engagements financiers de l’Etat » : 50 864 Mds €
Et pour le RSA, c’est caché à l’intérieur de plusieurs missions de solidarité dont celle du nom de « Solidarité, Insertion et Égalité des chances » : 13 869 Mds €.
Pour extraire la part allouée au RSA seul il faut décortiquer les missions en allant sur ce site :
http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/documents-budgetaires/lois-projets-lois-documents-annexes-annee/exercice-2014/projet-loi-finances-2014-bg#resultat
On trouve aussi grosso modo la somme de 10 Milliards d’euros en calculant ainsi : 2 millions de personnes percevant en moyenne 400 € par mois de RSA => 2 000 000 * 400 * 12 = 9,6 Milliards d’€.

Il est d’ailleurs intéressant pour chaque dépense de l’état de la comparer avec ce que nous coûte aujourd’hui la dette.
Ça relativise beaucoup de choses …

Vos avis et retours m’intéressent, n’hésitez pas.
Mais ne m’écrivez pas pour me dire que je n’ai pas compté précisément tel ou tel poste budgétaire qui ferait par exemple que la dette ne couterait en réalité que 45 Mds au lieu de 50, ou n’importe quel autre chipotage, si ça ne remet pas en cause ni ne fait avancer le fond du débat.
Merci d’avance.