Category: Brèves

Comment une telle atteinte à nos droits est-elle possible en démocratie ?

Comment une telle atteinte à nos droits est-elle possible en démocratie ?

Ce blog est un travail d’enquête visant à éclairer les citoyens sur les causes à tous nos problèmes.
Ce que nous avons trouvé est tellement révoltant, tellement éloigné du fonctionnement d’une vraie démocratie qu’il fallait aussi répondre à cette question :
S’agit-il d’un cas isolé, un bug démocratique où y a t-il un problème de grande ampleur ?

Signez la pétition.

A lire dans cet article : 
1/ Le contexte.
2/ Les graines de la révolte.
3/ Le rêve Européen volé par les ultra-riches.
4/ La répression par la terreur.
5/ La démocratie nous dit-on…
6/ Le RIC.
7/ Des solutions.
8/ Que va devenir le mouvement des GJ ? 
9/ Conclusion.

Préambule : les choses ne vont pas mal parce-que nous sommes nous-mêmes mauvais mais parce-que ceux qui nous dirigent sont mauvais, plus précisément mauvais pour ceux qu’ils sont censés servir mais très bons pour ceux qu’ils servent réellement…

————————————————————

1/ Le contexte

Sous les feux de la révolte des gilets jaunes, cet article dresse un état des lieux du système politique, de ceux qui tirent les ficelles et de leurs porte-paroles les médias de masse : le constat d’une fake démocratie dont les citoyens sont relayés au simple état de consommateurs – payeurs de taxes en tout genre – cobayes – variable d’ajustement, ou la démocratie de notre pays et le rêve européen ont été volés et remplacés par un instrument de puissance au service des ultra-riches…

La révolte des gilets jaunes a débuté suite à la goutte de gazole qui a fait débordé un vase déjà plein de ras le bol fiscal, de perte du pouvoir d’achat, de conditions de vie dégradées.
D’autres signes très inquiétants sont visibles et nous avons tous cette mauvaise impression que tout se délite : les services publics s’éloignent, les pesticides dont on voit bien qu’aucun politique ne veut en sortir sans explication valable alors que le bio a fait ses preuves, les perturbations climatiques que les politiques ignorent tout en faisant mine de s’en occuper et bien d’autres sujets encore… 

Tous ces maux ont la même origine : les intérêts de certains sont supérieurs au bon sens, à l’humanité, à la santé, à l’emploi, à la préservation de la biodiversité… 
Les politiques menées jusqu’à présent l’ont été uniquement pour les satisfaire, elles ont donné ce résultat catastrophique pour nous-même et pour l’environnement. Que nous votions à droite ou à gauche le résultat est toujours le même car la politique est toujours la même ! 
Les Français ont fini par le comprendre et ont essayé ce qui était proposé par le Président actuel, mettre des députés qui viennent de la société civile à l’assemblée. L’idée était bonne si elle avait été honnête mais ils sont encadrés de main de fer et votent aux ordres du Président qui même si c’est un bon comédien est bien loin des préoccupations et des besoins des Français…  Retour à la case départ.
Cela fait plusieurs dizaines d’années qu’on nous mène en bateau et que la situation se dégrade sans cesse ! C’est un constat que personne ne peut réfuter.

Les Français subissent un matraquage fiscal incessant depuis des années, alors bien sûr, le pouvoir a lâché du lest suite à la révolte des G.J. et c’était un minimum, améliorant un peu un pouvoir d’achat très largement dégradé, mais il ne faut pas croire que ces quelques mesures sont un renversement de la politique en cours. D’ailleurs, il sera très facile pour le pouvoir de reprendre d’une autre main ce qu’il vient de donner et nul doute qu’il le fera. 
Il faut donc chercher une solution pour traiter le problème à la racine. 
Il faut aussi dire et crier que la façon de répondre à ce désespoir est une honte pour notre pays : les gilets jaunes paient très cher ces quelques miettes rendues : combien de gens gazés, de bombes lancées, de mains arrachées, d’yeux perdus, de blessés physiques ou psychologiques dans le pays des droits de l’homme, c’est une véritable guerre qui est menée contre les citoyens de ce pays alors que tous les autres pays Européens n’utilisent pas ces armes de guerre ! Nous verrons cela un peu plus bas en détail.

Que dire de cette politique du pansement précédé du matraquage fiscal : l’Etat dépense de plus en plus d’argent pour compenser la précarité qu’il a lui même participé à créer à cause de cette politique. Bien sur il faut aider les moins favorisés mais quand cette précarité augmente sans cesse et touche maintenant 1/4 de la population, il ne fait plus aucun doute que c’est cette politique qui est mauvaise : ne pas en changer est la preuve qu’elle n’est pas faite pour servir les intérêts des citoyens mais ceux des ultra-riches.
De plus, ces aides sont faites avec de l’argent que l’Etat n’a pas, de l’argent emprunté avec des intérêts qui nous rend complètement dépendant des banques et des ultra-riches. Nous verrons un peu plus loin que ça n’a pas toujours été le cas car cette situation est due à une très grave trahison des politiques. Après ce constat on va dire que les Français sont pessimistes, mais il y a de quoi. Les Français sont réalistes et surtout ils constatent que cette situation n’est pas viable et ne peut plus durer.

Un point sur les médias : tant que la majorité des gens continuent de s’informer auprès des grands médias de masse, l’essentiel leur est inaccessible :
Le pouvoir a bien compris qu’internet est un média incorruptible et donc dangereux pour ses maîtres et leurs sbires les médialobbies, alors ils nous rabâchent tous en cœur qu’internet est infesté de fakes-news ce qui laisse entendre que toute information venant du web est bonne à jeter aux orties (amalgame), y compris celles des vrais lanceurs d’alertes qui sont nombreux : une méthode radicale qui permet  aux médias et au pouvoir de balayer les arguments d’un revers de main et tout simplement de ne pas y répondre, c’est la méthode du Président Américain qui n’a qu’un mot à la bouche : fake-news ! 
Alors bien sûr tout n’est pas parfait, les informations ne sont pas toujours vérifiées, des erreurs sont commises mais avec un peu de bon sens et de vérification on arrive à démêler le vrai du faux qui reste bien minoritaire. 
Par ailleurs, se contenter de prendre une fake-news pour démontrer que c’en est une ne prouve en rien que le reste est faux, un piège grossier qui ne peut convaincre quiconque a déjà fait un minimum de recherches sur le net…

Alors ces médias de masse, indépendants ou pas ? Manipulateurs ou pas ? Il existe un moyen très simple et infaillible de le savoir, trouvez la réponse à cette question : à qui appartiennent-ils ? 
Ils appartiennent tous à des milliardaires ou à des banques ou à l’Etat bien sur, ce qui vous le verrez plus loin ne fait pas grande différence.
La question n’est pas est-ce qu’ils nous manipulent mais comment font-ils ? Les mensonges finissent toujours par être découverts, ils sont donc peu utilisés. Il existe des moyens moins risqués : 
– Le chiffon rouge permet de détourner l’attention, si ce n’est pas suffisant ils allument carrément un contre-feu.
Inspirer la peur, par exemple en ne montrant que des scènes de violence d’une manifestation qui pendant la plus grande partie s’est déroulée dans le calme, ou en répétant que l’Europe c’est la paix sous-entendu que si on en sort ce sera la guerre…
L’amalgame permet de désorienter la réflexion et donc la compréhension, d’embrouiller les gens en mélangeant plusieurs sujets ou arguments.
L’omission est très utilisée car on ne peut pas les accuser de mensonge mais c’est au moins aussi grave !
Les sondages : leurs représentants participent régulièrement aux émissions TV pour nous dire ce que pensent leurs échantillons, vous verrez un peu plus loin que les médias ne sont pas les seuls à être possédés par les ultra-riches…
Le choix des sujets : ils sont imposés, nous sommes donc captifs et dépendants comme des enfants, une influence redoutable…
Le gavage ou bourrage de crâne : quelle que soit la chaîne de TV ou radio ou presse, les mêmes sujets et arguments tournent en boucle.
Ces outils sont utilisés sans compter pour nous manipuler et cacher ce que nous ne devons pas savoir dans le but d’empêcher la compréhension, ce cocktail nous est administré façon gavage : et oui, comme pour les oies !
Nous avons trouvé beaucoup d’amalgames et d’omissions avec le Linky, depuis que vous lisez cet article vous en avez déjà lu deux et vous en trouverez un assortiment complet plus loin, à un niveau tel qu’on ne peut plus considérer qu’il s’agit de fake-news mais de fake-média !

Contrairement à il n’y a pas si longtemps, grâce à internet et à nos échanges, nous pouvons enfin démasquer les bonimenteurs et autres automates des ultras-riches qui sont une honte pour la démocratie, et ça c’est révolutionnaire !

————————————————————

2/ Les graines de la révolte

Il y a enfin une réaction de la population qui a revêtu des gilets jaunes : des jeunes, des vieux, des sans dents comme dirait l’arrogant de gauche, des fainéants comme dirait l’arrogant de droite, des gens de toutes les classes ou presque… Les Français dans toute leur diversité, les Français qui relèvent la tête, mais surtout des femmes… Quand les femmes montent au front c’est vraiment qu’il y a un gros problème !

Macron, le Président des ultra-riches a remercié ses soutiens dès le début de son mandat, bien plus qu’aucun autre Président de droite ne l’avait jamais fait, de surcroît en prenant aux moins favorisés, aux classes moyennes et aux retraités pour donner aux plus riches. 
Il faut les citer : 
Le CICE pour les entreprises.
Les deux mesures suivantes sont destinées aux riches et ultra-riches :
– La flat taxe qui permet aux revenus du capital de payer moins de taxe que le travail !
– Suppression de l’ISF : une bonne mesure nous dit-il qu’il faut maintenir coûte que coûte alors que c’est une pure arnaque car l’investissement des riches dans l’économie réelle n’est que de 0.3% (vidéo) !

Tout ceci représente un pognon de dingue !
NOTEZ BIEN l’information suivante qui vous permettra d’y voir beaucoup plus clair par la suite : M. Macron est un « cadeau » de la banque Rothschild !

D’autres graines ont été semées depuis longtemps et notamment ne pas protéger les entreprises Françaises des importations déloyales, ne pas protéger l’emploi des Français des délocalisations qui ne profitent qu’aux actionnaires et qui depuis des décennies transforment nos zones industrielles en déserts et tuent nos emplois et notre savoir-faire alors que d’autres pays du monde se protègent… 
Vider la France de son industrie pour la remplacer par quoi ? Voilà un choix de société qui aurait dû être soumis aux citoyens par un référendum national et non par des politiques qui n’ont même pas pris la peine de l’expliquer, une omission sans doute ! 

Les technocrates de Bruxelles et les ministres des pays Européens ont décidé de vendre au privé tous les bijoux de famille y compris les entreprises stratégiques publiques. Mais ce n’est pas tout, l’Europe nous demande également de privatiser tous les services publics, et nos politiciens sont d’accord ou obtempèrent. Pour quelles raisons ? A qui cela profite t-il ? Nous les citoyens sommes des idiots qu’il est inutile d’informer (omission)…  et bien si justement, informons-nous : voici une excellente vidéo de Trouble fait sur ce sujet.

Nous ne prendrons qu’un exemple pour démontrer que certains pays se protègent parfaitement bien et qui profitent de l’absence de protection Européenne pour nous laminer économiquement, celui de la Chine. Elle se porte plutôt bien depuis des décennies et pourtant elle pose des verrous à l’entreprenariat étranger, un patron Français en Chine ne peut créer une entreprise seul et doit la partager à 50% avec un Chinois, vendre chez eux est bien plus compliqué car ils nous imposent des conditions dont certaines sont inacceptables, comme nous imposer de leur livrer les secrets de fabrication et en plus de créer l’usine chez eux (Airbus). Leur TGV est déjà opérationnel et moins cher que le nôtre car produit de manière déloyale.

Que dire des traités signés permettant d’importer des produits alimentaires dont nous ne voulons pas et dont les normes sont bien inférieures à celles qui sont imposées à nos agriculteurs, ces normes étant étonnamment sévères sur certains sujets mais carrément liberticides en matières de pesticides…
Que dire des pays au sein même de l’Europe qui font du dumping fiscal qui profite aux Gafa et à bien d’autres !
Que dire des travailleurs de l’UE détachés chez nous qui nous font une concurrence déloyale alors que le chômage est au plus haut chez nous !

Combien de temps encore allons-nous accepter cela ?

Un autre aspect du problème est celui du remplacement de l’emploi par les robots et très bientôt par l’intelligence artificielle. Car nous n’avons encore rien vu, le phénomène va prendre une ampleur sans précédant. Nos gouvernants ont-ils un plan, une vision sur ce sujet ? pas un mot, encore une omission
Quant aux salaires bloqués ou en diminution alors que tout augmente par ailleurs, toujours le mutisme complet de nos dirigeants…
La stratégie sur ces sujets doit être tellement impopulaire qu’il vaut mieux la taire et faire les choses en douce en espérant que les gens resteront bien sagement chez eux…
La réalité est qu’on ne peut pas être compétitif avec des normes et des salaires plus élevés dans une économie mondialisée sans mécanisme de protection, un problème ?
L’Europe nous l’interdit : le bateau France prend l’eau depuis longtemps et nous n’avons pas l’autorisation de colmater les brèches, cette politique sert des intérêts qui ne sont pas ceux des Français, vous verrez un peu plus loin que la liste des mauvaises surprises concernant l’Europe est longue !

Le résultat est une fiscalité toujours plus importante alors qu’en même temps le déficit et la dette s’aggrave, le chômage aussi, les très riches sont encore plus riches et on vient nous dire qu’il faut baisser les dépenses des services publics à cause de la dette !
Stop, il faut relire quelques lignes au dessus : tout s’aggrave sauf pour les très riches qui deviennent encore plus riches.

Cette dette dont on nous rebat les oreilles fait l’objet d’une triple arnaque : 
Bien évidemment, aucune des trois arnaques qui suivent ne vous a été révélée par les médialobbies : oups, ils ont encore oublié de nous le dire, c’est une triple omission !

– 1ère arnaque : jusqu’aux années 1970, chaque pays battait sa propre monnaie jusqu’à la trahison des politiques qui ont décidé de confier aux banques privées le soin de la fabriquer et d’obliger les États à emprunter auprès d’elles avec des intérêts dont le montant correspond chaque année au budget de l’éducation nationale ! 
Nous devons ce très mauvais tour à Georges Pompidou qui fut chef du cabinet de De Gaulle d’avril 1948 à 1953, (ATTENTION lisez lentement ce qui suit) époque à laquelle il entre à la banque Rothschild (ça ne vous rappelle rien ?) où il occupa très vite la direction générale du groupe.

– 2ème arnaque : ces mêmes banques privées qui n’ont tiré aucune leçon du dernier krach qui nous a valu de nous endetter fortement pour les sauver nous en préparent un nouveau encore plus important à cause de leur comportement encore plus irresponsable et à l’inaction des politiques pour les en empêcher.
Résumons : cette bande organisée hors de contrôle joue à un jeu d’enrichissement dont la finalité ne peut être que le krach et quand ils font tout péter ils nous obligent à les renflouer en nous endettant encore plus ! Non content de nous avoir déjà fait le coup une première fois, ils remettent ça en pire parce-que ce sont eux qui ont le pouvoir et que personne ne peut ou ne veut les arrêter ! 

Ne pouvant plus boucler notre budget sans emprunter toujours plus, nous continuons d’enrichir ces banques et ces ultras riches qui de facto nous tiennent et peuvent nous dicter leurs volontés, c’est la 3ème et la pire arnaque : 
– ce sont eux qui déterminent nos politiques commerciales, les normes, l’alimentation en fonction de leurs besoins…
– ce sont eux qui nous pillent en nous obligeant à vendre nos biens communs pourtant très rentables (les autoroutes, les barrages hydrauliques…) pour une bouchée de pain pour ensuite nous faire payer des services moins efficaces et plus chers car devant d’abord et surtout rapporter des dividendes, ce qui est tout simplement stupéfiant !
– ce sont eux qui nous obligent à ne pas interdire les pesticides et à dézinguer la planète…
Nous nous arrêterons là mais la liste est longue : ce sont les politiques qui nous ont mis dans une merde pareille, cette situation exige réparation !
Il faut revenir d’urgence à la situation d’avant 1970 qui fonctionnait parfaitement bien et l’Etat fabriquera à nouveau la monnaie et garantira tous les dépôts des particuliers et des entreprises dans des banques interdites à la spéculation et à tout produit dérivé ! 
Ce sujet est d’une très grande importance : une série de vidéos extrêmement faciles à comprendre et superbement réalisées sont visibles sur la chaîne YouTube Solidarité et Progrès dont voici le 1er épisode.

Un autre exemple de conséquence nous démontre s’il en était besoin que les lobbies ne reculent devant rien ni aucun  scandale sanitaire. Nous avons choisi celui-là car il va toucher 100% de la population ou que vous vous trouviez : Il s’agit de la 5G dont la puissance et la dangerosité des antennes sera encore plus importante et la quantité installée délirante : une à chaque pâté de maison, à hauteur d’homme. Ce n’est pas tout, des projets d’implantation dans l’espace sont déjà sur la table avec plusieurs milliers de satellites dédiés pour y connecter des milliards d’objets, les premiers satellites ont déjà été envoyés dans l’espace. Les essais sont déjà en cours (directement sur la population) dans plusieurs grandes villes Françaises. Le Linky (pétition) lui aussi n’a fait l’objet d’aucune étude de non dangerosité avant que l’Etat et Enedis décident de polluer tous les citoyens Français au sein de leur habitation.
Des centaines de scientifiques ne cessent d’émettre des alertes sur le danger des ondes artificielles pour la santé publique : ils sont tout simplement ignorés car ils vont à contre-sens des besoins des lobbies alors que des normes plus sévères existent dans d’autres pays. 
ATTENTION : ces alertes ne devraient pas nous laisser indifférents car il ne s’agit pas de farfelus ou de pseudo-scientifiques en manque de reconnaissance ! Les normes ont été établies pour les besoins des lobbies et ne nous protègent pas, voilà ce qu’ils disent.
Les médias de masse nous ont-ils informé et prévenu du danger ? Non, c’est une omission gravissime, au contraire ils préfèrent nous passer ponctuellement de très courts sujets nous vantant des pseudos avantages, un peu comme des messages subliminaux pour nous habituer au concept et l’accepter doucement alors qu’aucun besoin réel et indispensable n’existe pour les objets connectés ou même la voiture connectée…Ils participent donc à la prévente d’un produit nocif !
Voici une Pétition internationale de scientifiques adressée Aux Nations Unies, à l’OMS, à l’UE, au Conseil de l’Europe et aux gouvernements de toutes les nations.

Par ailleurs, la biodiversité est en péril (80% de moins en quelques décennies) : les responsables sont les pesticides, tout le monde le sait et que fait-on ? on ne lève pas le petit doigt et on continue d’autoriser toujours plus de produits dangereux… 
Pire, on ne donne pas les aides prévues aux agriculteurs bio (pétition) alors que celles des agriculteurs pollueurs sont données rubis sur l’ongle ! L’objectif est de les étouffer financièrement pour maintenir les parts de marché des pesticides vendus par les multinationales. Tout simplement scandaleux alors que les députés et le gouvernement savent parfaitement que la grande majorité des Français ne veulent plus de ces saloperies dans les produits que nous mangeons et dans la terre qui est notre bien commun à tous !

On sait maintenant que l’electrosmog des ondes artificielles a des répercussions sur tout le vivant, il a donc une part de responsabilité dans ce déclin en désorientant les abeilles et autres insectes, et que fait-on ? On ajoute la 5G qui va finir d’achever l’oeuvre de destruction alors qu’un plan de réduction devrait être mis en oeuvre si nous avions des dirigeants responsables et pas des automates programmés par les lobbies ! 
Pétition nationale pour la sauvegarde des abeilles et de la biodiversité.

La majorité actuelle veut privatiser nos barrages hydroélectriques alors qu’ils sont très rentables pour l’Etat et sont hautement stratégiques pour la sécurité nucléaire de notre pays : ils servent à refroidir les réacteur et sont l’ultime recours en cas de défaillance grave des autres systèmes de secours ! C’est parfaitement irresponsable et doit être combattu.

On nous bassine aussi avec le problème du réchauffement climatique alors que la NASA annonce que toutes les planètes du système solaire se réchauffent, comme la notre. Dans ce cas, l’homme a t-il vraiment la moindre influence sur cette situation ? De plus, dans un monde où l’homéostasie maintient l’équilibre depuis le début de temps, un enfant conclurait spontanément que si il y a réchauffement d’un coté, il y a nécessairement refroidissement de l’autre. Donc parler de perturbation climatique serait déjà plus juste.
Ce recadrage étant dit, il  n’enlève rien au problème de la pollution généralisée de notre maison la planète terre.

Maintenant, l’affaire du siècle ! On demande à chacun de faire des efforts à la mesure de ses possibilités mais les taxes sur le carburant ne sont-elles pas déjà énormes ? De plus, les fameuses nouvelles taxes n’étaient pas attribuées au budget écologique : du foutage de gueule ! Regardons les autres polluants pour dénoncer une nouvelle omission de nos médialobbies : saviez-vous que certains carburants ne sont pas taxés : le kérosène des avions qui polluent de manière importante, mais la palme revient aux fameux transporteurs de l’économie mondialisée : 15 supers tankers polluent à eux seuls autant que toutes les automobiles de la planète, savez-vous combien de ces mastodontes sillonnent la planète ? 60 000 ! Un petit calcul simple nous donne l’équivalent de 4000 fois la pollution de toutes les voitures de la planète : STOP !
Produisons chez nous au plus près localement pour l’industrie et bio pour l’agriculture, nous aurons alors fait un très grand pas vers le plein emploi et la réduction de la pollution car cette politique de l’économie mondialisée dont la seule règle est le profit maximal des ultra-riches menée par nos dirigeants nationaux et européens nous mène dans le mur socialement et au désastre économique et environnemental. 

Réveillons-nous d’urgence, car la fin du vivant ne concerne pas que les insectes et les animaux, nous ne sommes au sommet de la chaîne alimentaire qu’à la seule condition qu’il y ai des maillons !

Il est de la plus haute importance de décider maintenant le choix de vie que nous voulons car en continuant de les laisser décider pour nous :

– La biodiversité dans nos pays ou plutôt ce qu’il en reste sera totalement détruite à cause des pesticides, du plastique et des ondes artificielles, également par la déforestation et au braconnage dans d’autres pays.
– L’espérance de vie sera réduite pour les mêmes raisons en plus des additifs en tout genre dans l’alimentation,
– Notre seule maison la planète Terre sera invivable pour les mêmes raisons en plus du réchauffement climatique,
Tout ceci est déjà bien engagé, nous le voyons tous de nos propres yeux mais en regardant les médias des lobbies nous regardons ailleurs, alors qu’il suffit de décider de reprendre les choses en main ! 

Que propose celui qui prétend être le renouveau de la politique ? La même chose que ces prédécesseurs : des pansements sur une jambe de bois…mais surtout ne pas changer le système et comble du mépris il décide en réponse à la révolte des gilets jaunes de continuer et même d’amplifier le plan de privatisations de tous nos services et entreprises publiques au bénéfice d’intérêts privés, ses amis les ultra-riches ! 

N’importe quel dirigeant ou cadre dans une boite privée aurait été viré depuis longtemps avec un projet si catastrophique mais on ne peut pas les virer, quand on en dégage un après avoir attendu longuement pendant 5 ans, nous assistons à nouveau au même tour d’illusionniste : une copie conforme se positionne grâce au système qu’ils ont instauré qui ne nous donne finalement aucun choix. Un tour très efficace car il fonctionne à chaque fois grâce au financement par les ultras riches, au gavage par les médialobbies et aux sondages. A ce propos si vous pensiez pouvoir faire confiance aux instituts de sondages, il va y avoir un petit problème : voici une vidéo très bien faite qui nous explique les mécanismes d’enfumage médiatique et de la collusion entre le monde politique et les ultra-riches qui sont… les dirigeants de ces instituts !

Nous n’avons donc plus le choix, nous savons maintenant avec certitude que ces politiques menées jusqu’à aujourd’hui nous mènent dans le mur et qu’aucun des politiques qui vont se présenter ne fera ce qu’il faut. Donner 100% de notre pouvoir de vote à une minorité est une voie sans issue, la situation économique est très grave, celle de la planète et de sa biodiversité l’est encore plus : nous seuls pouvons faire ce changement de cap en reprenant une partie de ce que nous avons délégué à nos représentants. 
Les représentants, c’est quoi déjà ? Ah oui, ce sont des gens qui travaillent pour nous avec qui nous avons établi un plan d’actions, qui nous rendent des comptes sur ce qu’ils ont voté ou pas et que nous pouvons remercier si nous ne sommes pas satisfait d’eux…  
Bon, vous avez compris que cette description ne correspond en rien à la réalité, et pourtant à l’origine de la démocratie et de la constitution, c’est bien nous qui déléguons notre pouvoir de vote aux représentants qui sont donc censés faire ce qu’on leur demande !
Mais tout n’est pas définitivement perdu, il existe un outil qui peut permettre de corriger le tir : c’est le RIC dont vous trouverez toutes les explications un peu plus loin.

————————————————————

3/ Le rêve Européen volé par les ultra-riches…

L’Europe est une usine à gaz, qui peut se vanter de dire précisément comment elle fonctionne ? Si en Europe vous pensiez être dans une démocratie, et bien il va y avoir un petit problème… Vous êtes bien assis ? alors c’est parti pour la dégringolade :
Étienne Chouard, nous dit la réalité des institutions Européennes et nous expose son analyse dans une vidéo d’une heure que nous avons résumé ici en y ajoutant quelques commentaires. Vous pourrez constater que concernant l’Europe les médias de masse obtiennent la note de 10 sur 10 en matière d’omissions :

1. La banque centrale est totalement indépendante de tout élu de la nation ou Européen. Bon, rien que ça est déjà un gros problème… Son seul objectif est d’imposer une inflation la plus faible possible. Il existe une règle très reconnue des économistes et jamais démentie depuis un siècle d’étude : une faible inflation provoque obligatoirement le chômage de masse. Cette obligation de faible inflation a été imposée dans le seul but de protéger les plus riches. On comprend mieux pourquoi on arrive pas réduire notre chômage !

2. La création monétaire des Etats est abandonnée en 1992 (Maastricht) aux banques privées créant la dette et ses intérêts exponentiels. C’est un outil d’oppression des Etats et des citoyens par les plus riches (nous avons déjà traité cette question de la dette un peu plus haut, c’est exactement la même chose mais au niveau Européen).

3. Liberté totale des mouvements des capitaux : outil permettant l’impuissance des Etats à réguler les mouvements anormaux des capitaux et des sociétés.

4. Soumission totale à l’OTAN : pas de défense organisée par les Européens pour les Européens, c’est la dépendance permettant notamment de déclencher le feu nucléaire préventif, ce qui sous-entend qu’on a pas la maîtrise de l’utilisation de nos armes nucléaires !

5. Accumulation des pouvoirs exécutif et législatif : pas de séparation des pouvoirs donc les abus de pouvoir sont la norme. Les ministres (qui ne sont pas élus) font la pluie et le mauvais temps dans l’opacité la plus grande. Le parlement ne peut écrire aucune loi tout seul et n’a pas l’initiative des lois. Les ministres créent les lois sans que le parlement ne soit consulté ! Il n’y a plus qu’à faire appliquer ces lois Européennes dans chaque pays sans que notre parlement puisse y changer quoi que ce soit ! C’est la dictature Européenne qui s’importe de manière automatique dans chacun des pays Européens.

6. Les exécutifs contrôlent la carrière des juges européens, c’est à dire qu’ils ne sont pas du tout indépendants, rien d’étonnant de part ce qui précède !

7. Les citoyens n’ont aucun moyen de résister : les citoyens n’existent pas et n’ont pas le droit au chapitre à part cette mascarade qu’est le droit de pétition non contraignante !

8. Le pouvoir législatif est contrôlé par des organes non élus : la banque centrale, le conseil des ministres et d’autres organes produisent des normes et des lois qui sont faites sans le contrôle du parlement.

9. Les citoyens sont tenus à l’écart du processus constituant qui est censé protéger les citoyens des abus de pouvoir. Aucun contrôle ni sanction n’est possible dans une constitution écrite par les politiques, enfin par les ultra riches. La destruction des services publics etc… que nous connaissons actuellement ne peut être contrée…
Les institution Européennes ne peuvent être révisées qu’à l’unanimité (à 27), c’est à dire impossible à réviser.

10. Les tenants du pouvoir s’écrivent les règles pour eux-mêmes : les ultras riches écrivent la constitution et les règles de fonctionnement de l’UE pour leurs intérêts personnels et pas pour l’intérêt général. En réalité c’est la commission européenne (non élue) qui dirige notre pays avec le GOPE qui donne les orientations, elles doivent être suivies à la lettre et le parlement européen n’a pas son mot à dire.

Conclusion : L’unique objet de l’Union Européenne est d’avoir des bas salaires, c’est une escroquerie. Les citoyens pensant construire un beau projet sont leurrés et bafoués.
Qui a écrit ce projet Européen, qui l’a financé et qui a tout fait pour qu’il soit instauré ? 
Les mêmes qui ont financé le fascisme en Europe avant la guerre : les banquiers, les multinationales, les ultra riches.

Voilà un système parfaitement détestable et sans issue qui n’offre qu’une seule option : le quitter !  
C’est alors qu’on va nous resservir le : « On est plus forts à plusieurs » : l’argument est valable dans une vraie démocratie, pas quand les règles sont faites pour oppresser les peuples, les piller et les asservir !
On va aussi nous ressortir le fameux « L’Europe c’est la paix » sous-entendu « sinon c’est la guerre » que nous rabâchent les politiques depuis des décennies pour nous vendre ce fruit pourri. Du baratin qui n’offre d’ailleurs aucune garantie totale de paix et qui au vu du fonctionnement actuel de l’Europe est le seul argument qui empêche son éclatement, mais il s’agit d’une manipulation basée sur la peur… Et bien non, les Anglais ne s’y font plus prendre et même s’ils vont naviguer dans une perturbation temporaire, ils vont récupérer leur liberté et ça n’a pas de prix ! 
Si nous ne somme pas trop débiles, nous devons aussi le faire pour nous sortir de ce piège et on pourra repenser une Europe des nations dès que d’autres sortiront (et ils le feront)  car il faut savoir effacer une esquisse quand elle est complètement ratée pour la refaire en mieux !

Si la France doit être le petit village d’irréductibles Gaulois qui résiste encore et toujours aux lobbies, et bien n’en déplaise à certains, nous serons ce petit village fiers de nous-mêmes et il nous faudra réinventer une Europe protectrice et bienveillante pour les Européens (en conservant notre indépendance) car tous ceux qui nous vendent depuis des décennies qu’ils vont la réformer nous mentent : voici une courte vidéo qui montre que depuis 1988 tous disent qu’ils vont faire l’Europe sociale ! Combien de décennies nous faut-il pour le comprendre et en tirer les conclusions ?

————————————————————

4/ La répression par la terreur

Que fera le Président quand il y aura bien plus de gilets jaunes à sa porte alors que les forces de l’ordre ne peuvent pas contenir plus de manifestants que lors des dernières manifestations et sur lesquels il a déjà fait tiré des grenades contenant du TNT que seule la France utilise encore en Europe ?
Va t-il donner l’ordre d’utiliser les liquides incapacitants qui auraient été stockés et prêts à être utilisés dans les véhicules blindés à Paris (vidéo), ou même de tirer à balles réelles sur les Français ?
Va t-il transformer notre pays en dictature en censurant encore plus les réseaux sociaux et internet qu’il ne le fait déjà aujourd’hui pour museler la population ?

La consultation du peuple qu’il vient de proposer ne fait-elle pas suite à la même consultation qu’avaient fait les marcheurs avant son élection ? Les citoyens qui avaient répondu à cette consultation avaient-ils demandé de prendre aux pauvres pour donner aux riches ? Il ne faut donc rien attendre de ce chiffon rouge que M. Macron tend devant nos yeux qui n’a qu’un objectif : l’essoufflement de la mobilisation.

Nous constatons que les médialobbies relaient les interventions du gouvernement qui fait l’amalgame entre les quelques casseurs ou extrémistes avec les gilets jaunes. Les extrémistes sont un problème mais l’amalgame encore plus.
Dire et répéter (gavage) que les gilets jaunes veulent casser l’institution et la République n’a qu’un objectif : faire basculer l’opinion favorable des Français qu’ils ont pour les gilets jaunes ! 
La République ce sont les Français, et les Français ce sont les gilets jaunes ! 
La preuve : les gilets jaunes viennent aux manifestations avec le drapeau tricolore, signe de leur attachement à une France qui les laisse pourtant tomber et qui leur tire dessus !
Ce qu’ils veulent, c’est sauver la république et la démocratie en améliorant ce système pourri qui les mènent à leur perte, il ne s’agit pas moins que de survivre dans un monde décent et pas sur une terre toxique sans biodiversité et sans emplois ! 

Les gens plus aisés et notamment les foulards rouges devraient être plus solidaires par honnêteté et parce-que leur confort actuel n’est pas garanti, les conséquences de cette politique les touchera aussi un jour d’une manière ou d’une autre.

Inutile au Président de mentir en disant que les gens veulent en même temps plus de service public et moins d’impôts car ce qu’ils constatent c’est la disparition des services publics alors qu’ils payent de plus en plus d’impôts : c’est totalement différent !

Inutile de miser sur une extinction de ces revendications car le volcan s’est réveillé et même s’il y a une accalmie temporaire une irruption se reproduira bien plus forte que la dernière si encore une fois le pouvoir ne fait qu’appliquer de la pommade.

Quel pourrait-être le résultat d’une mobilisation de masse ?
Il y a un scénario dont la réussite dépend d’une mobilisation sans précédant qui permettrai aux manifestants pacifiques de rallier à eux les forces de maintien de l’ordre et l’armée qui n’auraient d’autre option que de constater que ce pouvoir n’est plus légitime. 
Une fois le calme revenu, l’armée pourrait faire l’intérim le temps de dézinguer l’emprise des lobbies et d’organiser une nouvelle élection dans un nouvel environnement avec un RIC fonctionnel et une nouvelle constitution écrite par les citoyens. Utopie ? pas si sûr…
Cependant, ce scénario semble difficile à atteindre car c’est celui que le pouvoir redoute le plus. Alors, il fait le nécessaire pour faire peur à ceux qui viennent aux manifestations mais  cette stratégie vise surtout à faire renoncer ceux qui hésitent à venir grossir les rangs des manifestants. 
Un autre scénario est possible, celui d’une mobilisation de longue durée à laquelle la population pourrait adhérer de plus en plus.

Bien sûr, les forces de l’ordre doivent réagir pour arrêter les casseurs, mais il faut bien distinguer la réponse qui doit être faite aux casseurs qui méritent la fermeté et celle faite aux manifestants pacifistes. C’est là qu’il y a un problème…

La stratégie utilisée par les forces de l’ordre sur les manifestants gilets jaunes pacifistes consiste à faire en sorte qu’ils ne le soit plus en tirant les premiers (vidéo), quitte à tirer sur une personne d’un certain âge, une femme de surcroît (vidéo). Ici un policier de la BAC vise la tête (interdit) des manifestants à une distance non réglementaire et il s’en va lorsqu’il s’aperçoit qu’il est filmé !
Si ça ne suffit pas et que la configuration du terrain le permet comme c’est le cas sur les champs Elysées, ils utilisent la méthode de la nasse qui se résume à faire un guet-appens : les CRS guident les manifestants dans un enclos (en bloquant toutes les rues sauf une) puis les empêchent de sortir pour que les cow-boys de la bac puissent les tirer comme des lapins avec les lacrymos, grenades et flashballs qui sont des armes de guerre au vu des dégâts provoqués (vidéo) !
Une vidéo prouve l’utilisation de cette méthode, une autre
Pétition des soignants Français qui réparent les blessures de guerre sur des civils et mêmes des très jeunes gens !

Cette vidéo montre les événements du 26 janvier. Un des avocats des gilets jaunes est interviewé (20.00’ de la vidéo) dans le Média. Il indique que les nasses sont des techniques utilisées de longue date et il confirme qu’elles sont bien utilisées actuellement sur les gilets jaunes même quand la manifestation est déclarée et pacifiste. Il indique encore que le le ministre de la justice a adressé une circulaire au procureur de la République prônant une sévérité extrême dans le traitement des affaires des gilets jaunes. Une copie a été faite à tous les tribunaux de grande instance qui sont censés être indépendants. Le résultat : ce sont des jugements d’exception particulièrement sévères avec une inscription au casier judiciaire qui était vierge pour la grande majorité des personnes condamnées. Bien entendu, vous aurez compris qu’il s’agit à nouveau de faire peur en vue de dissuader les gens de venir grossir les rangs des gilets jaunes…

Il faut voir ces vidéos, ce sont des scènes de guerre d’une armée équipée contre des citoyens non armés. Ces agressions inadmissibles des forces de l’ordre n’existent que parce-ce qu’elles en ont reçu l’ordre des politiques : l’objectif est de générer une révolte des manifestants pour les rendre violents alors qu’ils étaient pacifiques dans le seul but de créer une désapprobation du grand public qui ne voit pas l’origine des agressions dans les médias (omission) ! 
Arrêter les casseurs est un jeu d’enfant pour les forces de l’ordre, s’ils ne le font pas c’est que la situation les arrange pour pouvoir justifier cette répression sanglante…

Quand tous les citoyens ne supporteront plus de voir cette répression faite sur leurs frères et sœurs par la force, la violence, la terreur, ils ne se contenteront plus seulement d’avoir un avis favorable envers eux mais ils descendront à leur tour dans la rue pour former la mobilisation de masse !

————————————————————

5/ La démocratie nous dit-on…

Nous voici à l’heure de vérité : Ce personnage montre son vrai visage en faisant voter une loi digne de Pétain aux heures les plus sombres de notre histoire. Il avait déjà tous les pouvoirs mais ce n’était pas suffisant, cette dérive autoritaire démontre que cette démocratie à laquelle le pouvoir se réfère sans cesse n’en est pas une !

Même la Commissaire aux droits de l’homme du conseil de l’Europe s’offusque de cette répression sur les gilets jaunes : elle a rendu son rapport le 26/02/19 et demande à la France de suspendre l’utilisation des LBD. Elle s’inquiète des interpellations et placements en garde à vue de personnes souhaitant se rendre à une manifestation sans qu’aucune infraction ne soit finalement caractérisée et ni aucune poursuite engagée à l’issue de ces gardes à vue. Elle estime que de telles pratiques constituent de graves ingérences dans l’exercice des libertés d’aller et venir, de réunion et d’expression. Elle recommande de ne pas introduire une interdiction administrative de manifester car elle constituerait une grave ingérence dans l’exercice de ce droit, alors même que le code de la sécurité intérieure prévoit déjà que l’autorité judiciaire puisse imposer une interdiction de manifester.

Notre système démocratique est déficient pour deux raisons :
Avant que le Président ne soit élu, il est d’abord le chef du parti qui va gagner, il choisit à ce moment là non seulement ses futurs ministres mais aussi les futurs députés qui seront candidats pour former sa majorité à l’assemblée et qui voteront ce qu’il leur ordonne et pas autre chose… Tous les pouvoirs sont dans les mains d’un seul homme ! C’est la démocratie nous dit-on… 
Quand il n’a pas la majorité, le pays est bloqué car les députés votent systématiquement contre, même quand la loi proposée est bonne pour le pays, dans ce cas le pays perd 5 années inutilement. Dans les deux cas nous avons un sacré problème.
Par ailleurs, ce Président n’a été élu que parce-ce que les gens ont refusé en masse l’extrême droite, rappelez-vous le score du 1er tour : 24% des votants et 18% des inscrits. Les électeurs ont été trompés : en pensant élire le Président du renouveau ils ont élu le Président des lobbies et de la finance, le Président du mépris et de la répression par la terreur. C’est pour dire que le fonctionnement de notre démocratie est déficient !

Cette “démocratie” est basée sur une constitution qui a été écrite par les dominants pour les dominants. Il n’a été prévu aucun moyen pour les citoyens de voter des lois à part le référendum. 
Vous dites référendum ? Çà tombe bien le Président y réfléchit sérieusement (chiffon rouge) pensant ainsi détourner l’attention et leurrer la majorité de la population qui s’informe via les médialobbies, lesquels ont bien pris soin de ne rien expliquer du RIC (voilà encore une omission majeure). On a pu entendre dans une émission ou deux des journalistes qui le confondent volontairement avec le référendum de la constitution, encore un amalgame.
Ainsi, les gens peuvent légitimement penser : ben voilà, ils vont être contents les gilets jaunes, ils ont leur référendum alors, qu’ils arrêtent de manifester !

Vous venez de voir une démonstration de la manipulation de l’opinion. Mais le Président peut en mettre une couche supplémentaire du fait que ce référendum ne peut être mis en oeuvre que par lui ou les parlementaires mais en aucun cas par les citoyens, ils ne peuvent pas le demander et encore moins choisir la question. Pire quand nous répondons non, le pouvoir passe outre ! 
Prenons un exemple : au lieu de demander si nous sommes pour ou contre la souveraineté monétaire (qui est la question qu’il devrait poser au vu de ce que vous savez maintenant), le Président va plutôt demander : voulez-vous moins de députés à l’assemblée ? Ou encore voulez-vous qu’on arrête le glyphosate dans 150 ou 200 ans ?
S’il y a une chose qui est sûre c’est que les banques, les multinationales et ultra-riches peuvent dormir sur leurs deux oreilles, le Président veille sur eux, il ne posera pas de question qui fâche… 
Ce référendum est donc une farce, un fake.

Quand un système a fait les preuves de son inefficacité et de sa dangerosité pour nous-mêmes et pour la planète, le progrès c’est d’en changer et pas de faire une fuite en avant ! Seuls les citoyens peuvent faire barrage à cette emprise généralisée dont le pouvoir est complice ou incompétent… Les généraux de l’armée ont compris cela et se tiennent prêt à intervenir car c’est le dernier rempart républicain non infesté.

Alors M. le Président, vous pourrez toujours tenter de vous démener à nous resservir la soupe froide et infecte que les politiciens ont pris l’habitude de nous servir, de continuer de donner d’une main pour reprendre de l’autre : les Français ne sont plus dupes et si vous continuez à ne rien y entendre tout comme vos prédécesseurs, nous ferons nous-mêmes les lois qui doivent nous protéger.

Un dernière chose importante doit être précisée avant de voir le RIC en détail car nous venons d’assister à l’utilisation de l’outil ultime, le contre-feu : cette technique consiste à allumer un nouveau feu afin de créer le vide pour éteindre celui de la révolte des gilets jaunes. 
Les pseudos journalistes des médialobbies font feux de tout bois (gavage) en défendant tels des chiens enragés leurs maîtres ultra-riches : un déchaînement d’invectives contre les gilets jaunes qui seraient antisémites, anarchistes, complotistes, coupeurs de tête à Macron…  

Comme pour les fakes-news, on ne parle que des 0.5% des gilets jaunes extrémistes (sont-ils vraiment gilets jaunes ?) ou de quelques autres dont les mots auraient dépassé la pensée (possible avec toutes ces injustices et violences policières) pour occulter tous les autres qui sont des vrais démocrates et pacifiques ! Par ailleurs, on constate également un autre amalgame honteux quand au prétendu antisémitisme de tous ceux qui dénoncent les banques privées dont la Rothschild. 
Il se trouve que Pompidou a été le dirigeant de la Rothschild et c’est lui qui a trahi les Français aidé par son gouvernement et sa majorité de l’époque, en obligeant l’Etat à ne plus fabriquer la monnaie et à emprunter aux banques privées avec des intérêts. C’est aussi de cette même banque que M. Macron nous a été expédié. Chacun en déduira sa propre conclusion et chacun pourra faire les recherches sur internet pour en savoir plus (une vidéo est très explicite sur ce sujet dans la conclusion de cet article). Ce sont des faits qui n’ont aucun rapport avec l’antisémitisme. Ce que nous le peuple pouvons exiger c’est que nos dirigeants ne devraient pas mettre un seul pied dans une banque privée ni avant d’être élu ni après, un point c’est tout. 
Par ailleurs, l’antisémitisme doit être combattu avec la plus grande vigueur, ils profitent de cette révolte pour commettre leurs forfaits mais n’ont rien à voir (amalgame) avec la très grande majorité des gilets jaunes.
Il n’y a pas non plus de racisme anti-riches, personne n’a la naïveté de croire qu’ils ne peut y avoir personne de plus riche que soi, il s’agit seulement de revenir à une situation raisonnable dans tous les domaines cités dans cet article car leur domination n’a cesser de croître d’une façon parfaitement inacceptable. 

————————————————————

6/ Le RIC

Nous avons vu dans le chapitre précédant le fake référendum de la constitution, voyons maintenant ce que propose E. Chouard qui a longuement travaillé sur le RIC. Rappelons au préalable un principe simple qui a été enterré six pieds sous terre par nos dirigeants :
Nous les Français constituons la France, les politiques à qui nous donnons notre pouvoir doivent nous servir nous et non les lobbies ! C’est la raison pour laquelle nous devons peser tous ensemble pour rétablir notre droit souverain et le moyen de remettre les choses en ordre est le référendum d’initiative citoyenne.
Voyons en détail le RIC qui écorche les lèvres des médias et celles du pouvoir qui n’en dit pas un mot non plus : Il n’a pourtant pas la prétention de supprimer les institutions en aucune manière : il s’agit pour les citoyens de pouvoir enfin choisir ce qu’ils pensent être le mieux sur des sujets importants à leur yeux, c’est simplement de la démocratie. Pourquoi avoir peur de la démocratie M. le Président ? Si les mesures qu’il propose sont bonnes pour le pays, personne ne viendra les contester par le RIC, en revanche si un nombre important de citoyens pensent qu’il y a un problème, il y aura des débats contradictoires d’experts dans des médias rendus indépendants et sur un temps suffisamment long pour que les citoyens puissent trancher. De la démocratie à l’état pur !

Un début de réponse commence à être diffusé dans les médias et on peut être sur que d’autres très bonnes mauvaises excuses vont encore foisonner : les citoyens ne peuvent pas matériellement gérer les affaires de l’Etat… Evidemment, les citoyens ne vont pas s’occuper du contre-espionnage ou des inscriptions sur les paquets de cigarettes !  
Le RIC ne remplace rien de ce qui existe aujourd’hui : il y a toujours un Président, des députés, des sénateurs qui font leur travail comme avant…Enfin presque comme avant, il faudra corriger certaines petites choses ici ou là dans la constitution pour les contrôler un peu mieux, c’est tout !
Le RIC est le garde-fou, une sorte de carton jaune qui sera sortit en cas de faute grave et  au vu des exemples cités précédemment, ceux qui affirment qu’un garde-fou n’est pas indispensable sont des gens malhonnêtes ou dont leur salaire dépend des lobbies ! 

Les incorrectibles Sud Radio (vidéo)
Etienne Chouard est l’invité, c’est l’un des pères fondateurs du Ric et il nous explique 
comment le Ric peut régler le problème de la fake démocratie dans laquelle nous sommes 
depuis trop longtemps, extraits :

Question : vous dites fake démocratie ?
 » Oui depuis trop longtemps nous mettons un bulletin dans l’urne pour donner pouvoir à un 
député qui va voter pour nous pendant 5 ans, par conséquent nous ne votons pas mais 
donnons notre pouvoir, c’est totalement différent… Que fait le député pendant 5 ans ? 
Il vote comme sa majorité aux ordres du président ou aux ordres de son groupe s’il est dans l’opposition. Le président à qui nous donnons aussi notre pouvoir pour 5 ans sur un programme que nous n’avons pas écrit, respectera ou pas le sien ! 
Qui peut oser dire que c’est une démocratie des citoyens pour les citoyens ?

Question : pensez-vous que les citoyens puissent comprendre tous les enjeux afin d’avoir une bonne compréhension d’un problème avant de voter ?
Réponse : comment font les élus aujourd’hui ? Ils commandent des études à des experts et font faire un débat contradictoire entre les protagonistes. Pourquoi les citoyens ne feraient-ils pas de même et pourquoi ne seraient-ils pas apte après 6 mois ou un an d’explications et de débats dans les médias rendus indépendants à prendre les bonnes décisions ?
Il faut que les citoyens aient la main pour chaque loi importante qui touche à des sujets comme les libertés, la santé, l’environnement… 
Pour les affaires courantes, le système actuel peut continuer d’exister car la représentation a certaines qualités si elle est conforme à la déontologie. Les citoyens doivent également pouvoir abroger ou modifier une ancienne loi…

Question : ne craignez-vous pas que les lobbies corrompent les votes des citoyens ?
Réponse : C’est beaucoup plus facile pour les lobbies de corrompre 500 personnes (les 
parlementaires et gouvernement) que d’en corrompre 40 millions !
Attention, tout ceci ne peut être mis en place qu’à une seule condition : il faut mettre les médias à l’abri des lobbies, car aujourd’hui il n’y a presque plus de journalistes indépendants, et pourtant les journalistes devraient être la sentinelle du peuple, ils devraient aider les lanceurs d’alertes et pas les accabler, ils devraient dénoncer les complots et dire la vérité mais il n’y a quasiment personne. 9 milliardaires possèdent tous les journaux du pays. Dans la situation actuelle les médias intoxiquent l’opinion et peuvent nous faire voter contre nos besoins !
La solution : Tous les médias du pays doivent être indépendants grâce à ceci : toute personne physique ou morale ne peut acheter un média. Ils seront rémunérés comme les magistrats qui sont indépendants.

Nous ajouterons au fait que les citoyens peuvent révoquer un élu, ils doivent également pouvoir révoquer un journaliste qui serait sous influence des lobbies.

Une autre interview plus complète d’Etienne Chouard par Natacha Polony en vidéo.

————————————————————

7/ Des solutions

Critiquer c’est bien mais proposer c’est mieux : voici quelques exemples de ce qui doit être tenté, à moins que quelqu’un ne partage de meilleures idées, nous devons nous passer de l’avis des économistes (payés par qui ?) qui nous disent que le système ultra dominant des banques et des lobbies qui détruit nos emplois, notre santé, la biodiversité et la planète est le bon !
Tous les partis politiques qu’ils soient d’extrême ou pas qui n’ont pas affiché les mesures qui suivent n’ont en réalité aucune intention de changer ce système de dominance. Il ne sont différents qu’en surface mais le fond est le même, ils serviront les mêmes intérêts que les partis ayant déjà été au pouvoir et nous continuerons de rouler à pleine vitesse pour percuter le mur…

Il faut donc mettre en place un système de contrainte intelligent qui soit vertueux qui permettra de protéger nos emplois et la planète car les COP21 de Paris et les suivantes malgré toute la satisfaction affichée de leurs promoteurs ne donnent aucun résultat pour la bonne raison qu’il n’y a aucune contrainte. Tout ceci n’est qu’un chiffon rouge pour nous adresser le message d’une prise en charge du problème par les politiques alors qu’ils ne peuvent ignorer que ce travail restera sans effets en l’absence de contrainte…
Le système du malus doit donc être mis en place pour les importations y compris avec nos voisins européens : des négociations doivent être menées afin d’établir un programme dans le temps pour aligner vers le haut un ensemble de critères qui permettront d’éliminer le dumping sur les normes, social, salarial, fiscal, environnemental… Un malus distinct doit correspondre à chacun des critères. Si le programme est respecté un malus réduit sera appliqué, s’il ne l’est pas ou que la négociation n’est pas possible, un malus complet sera appliqué sous forme de droits de douanes. 
Pour les pays en voie de développement, le même système sera appliqué et selon les cas dans des proportions moindres.

– A l’intérieur, les impôts en tous genres doivent être plus justes : les moins favorisés et les classes moyennes qui ont été poussées à bout doivent retrouver de l’air et les ultra-riches ne doivent plus échapper à leur devoir ou qu’ils se trouvent car la théorie des premiers de cordée de M. Macron, c’est de la poudre de perlimpinpin ! Il est normal qu’un entrepreneur qui risque son investissement gagne beaucoup plus, mais gagner immensément plus ne doit plus être la norme. Nous devons tous participer à l’impôt réellement de manière proportionnée ce qui impliquera des réformes.

– Les programmes Linky et autres compteurs communicants arrêtés et démantelés. Les normes sur les émissions électromagnétiques revues conformément aux recommandations des scientifiques indépendants, les antennes existantes doivent être remises aux nouvelles normes aux frais des opérateurs.
Une commission de citoyens tirés au sort et renouvelés régulièrement a le pouvoir de décision (ajout, suppression) pour la gestion du parc existant d’antennes 2G, 3G, 4G, Wifi… De manière générale c’est le principe de précaution qui doit s’appliquer à l’extérieur et à l’intérieur des habitations. 
Des zones blanches doivent être crées pour venir en aide aux électrosensibles.
Les Wifi, bluetooth ou tout autre moyen de communication sans fil doivent faire l’objet d’une réévaluation sérieuse y compris dans les habitats (box, objets connectés…). 
Toute demande d’un industriel de recourir à une nouvelle technologie sans fil doit faire l’objet d’études approfondies indépendantes suivies d’un référendum national.
En ce qui concerne la 5G, le programme doit être abandonné en France et le projet de satellites spatiaux doit faire l’objet d’une mise en demeure officielle de ne pas faire sous peine de rétorsions car il est question d’atteinte au droit et à la santé de toute l’humanité et de tous les êtres vivants sur la planète.

– Tous les pesticides doivent être interdits, les agriculteurs aidés à la transition, les plus démunis aidés et les importations ne peuvent être que biologiques avec la même norme Française. 
Un grand ménage doit être fait dans les produits transformés et dans les additifs avant mise en vente, l’ANSES doit être chapeautée par une commission de citoyens tirés au sort et renouvelés régulièrement, elle aura le dernier mot pour autoriser ou pas tout additif ou conservateur y compris ceux qui existent déjà. De vraies sanctions doivent être instaurées pour les contrevenants. L’EFSA qui est l’équivalent européen a fait les preuves de très graves manquements : elle n’aura plus aucune influence sur nous soit parce-que nous l’aurons décidé, soit parce-que nous aurons quitté l’Europe.

– Aucun texte quelle que soit sa provenance ne peut être supérieur à la constitution Française réécrite par tous les citoyens et elle ne peut être modifiée que par un référendum citoyen. Le RIC en tous domaines est mis en place.

– En finir avec le loi de 1973 et ses dérivées européennes : les Etats n’ont plus à emprunter des fonds aux banques privées et vu qu’on les a sauvé de la faillite à coup de centaines de milliards, il peuvent s’asseoir sur le remboursement de la dette. L’Etat garantira les dépôts des particuliers et des entreprises honnêtes dans des banques dont l’activité de spéculation est interdite (C’était la mesure phare de M. Hollande…).

– Toutes les entreprises Françaises ayant délocalisé ou faisant de l’optimisation fiscale doivent subir des droits de douane en plus d’une pénalité à hauteur de ce qu’elles auraient du payer en restant en France , il est clair qu’avec cette mesure elles vont toutes rentrer au bercail !

– Les supers riches, GAFA et compagnie qui font de l’évasion fiscale taxés et pénalisés.

– Le fioul lourd des super tankers et le kérosène taxés, des normes sur les émissions de pollutions mises en place pour ces moyens de transport.

– Les transactions financières des spéculateurs taxées.

– Un robot ou un logiciel d’intelligence artificielle qui remplace des humains doit continuer de coûter aux entreprises le prix des salaires économisés sous forme de cotisations qui doivent être versées dans un pot commun destiné à compenser ce chômage technique qui libère l’humain de tâches répétitives mieux adaptées à la machine.
Tout pays y compris en Europe n’ayant pas le même degré de protection, verra ses importations taxées de manière adaptée. 
Dans un premier temps, nos entreprises seront plus compétitives à l’export mais le marché Français peut suffire puisqu’il y aura moins d’importations. 
Par ailleurs, tout le monde a compris que faire voyager des produits tout autour de la planète avec dans certains cas plusieurs allers-retours est aberrant et néfaste pour la planète. Les circuits courts seront donc privilégiés par nécessité et pour l’écologie.
Les autres pays s’y mettrons forcément car le bon sens finira par l’emporter et la véritable valeur sera à nouveau le travail (prestation de service, production ou transformation) et redeviendra naturellement la norme partout.
Des nouveaux métiers et de nouveaux emplois seront crées grâce à une vraie politique environnementale : voilà un projet titanesque qui peut nous motiver et nous occuper pendant des décennies : restaurer les dégâts que nous avons causés et inventer les moyens de cesser de tout abîmer pour profiter des bienfaits d’un environnement préservé !

————————————————————

8/ Que va devenir le mouvement des gilets jaunes ?

On sent bien qu’il se passe quelque-chose à propos des prochaines échéances électorales Européennes. Certains gilets jaunes ouvrent une autre voie en créant une liste pour le scrutin des Européennes ?!… Nous venons de voir que ces élus ne peuvent changer quoi que ce soit à cette Europe car ils n’ont aucun pouvoir. Par contre, même un enfant pourrai comprendre que rentrer dans ce système est une connerie, ces gilets jaunes étant des adultes, il ne fait aucun doute qu’ils savent que leur démarche est une trahison. Par ailleurs, l’idée de reprendre le nom du RIC (référendum d’initiative citoyenne) comme nom de parti n’est pas un hasard, il s’agit de créer la confusion (amalgame) : c’est donc de la manipulation qui prouve que cette affaire est montée par le pouvoir pour affaiblir le mouvement des gilets jaunes. Nous avons donc un parfait exemple de la stratégie bien connue : diviser pour mieux régner. Les conséquences :
Un certain nombre de personnes mobilisées sur le terrain vont décider de cesser la mobilisation pensant que la création d’un parti pourra résoudre leurs problèmes. 
Des sondages indiquent qu’une liste gilet jaune affaiblira les extrêmes. Il faut toujours chercher à qui profite le “crime” : à qui va profiter un affaiblissement des partis RN et LFI qui risquent de faire perdre les prochaines élection Européennes à la REM selon vous ? la réponse est dans la question !

Si on se demandait quel était l’objectif de cette stratégie de prendre aux pauvres pour donner aux riches et d’y ajouter cette arrogance dirigée vers les moins favorisés, elle a un double avantage : enrichir les riches et créer une révolte qui affaiblit les extrêmes car les gens qui ne comprennent rien à cette révolte, et ils sont encore bien trop nombreux (ils n’ont pas internet ?), vont se réfugier vers ce qu’ils connaissent : le pouvoir en place, pour finalement lui permettre d’atteindre le seul objectif qui compte, celui de garder le pouvoir et de continuer de nous asservir ! La stratégie de gouvernance par le chaos…

Ceci n’empêche rien : la meilleure solution reste le RIC et une constitution écrite par les citoyens car même si Macron réussit son coup et reste (provisoirement) en tête, le RIC permettra de corriger tout ce qui est néfaste pour les citoyens mais pour l’obtenir l’union des gilets jaunes par un système de représentants/coordinateurs régionaux élus est indispensable pour la simple bonne raison qu’on ne peut pas faire entrer toute la population dans une salle aussi grande soit-elle !

———————————————————-

9/ Conclusion

Cet article est terminé, tout ceci est difficile à digérer car si comme moi vous aviez une vague idée du merdier dans lequel nous sommes, la réalité dépasse largement cette vague idée… il me restait un petit doute, un espoir que tout ne soit pas aussi grave, alors j’ai suivi le conseil de notre ami Etienne souvent cité, celui de lire le livre : « Les secrets de la réserve Fédérale ». J’ai trouvé cette vidéo (tirée du livre) qui même si elle n’est pas de très bonne qualité est très bien faite : ne la ratez sous aucun prétexte. Vous constaterez qu’on y retrouve tous les éléments importants de cet article et même plus !

Partagez cet article car il n’est fait que pour être lu et compris par le plus grand nombre, c’est un des rares pouvoirs que nous avons grâce à internet que les dominants ne savent pas endiguer sauf à répéter le fameux : fake-news !

3 vidéos très importantes d’Etienne. Chouard :
Conférence : diverses infos dont celles concernant les secrets de la réserve fédérale.
Conférence du 14/01/19.
La dette menace t-elle la démocratie ?
La dette (partie 2)

Une vidéo de Noam Chomsky : il explique que la population ne pouvant être maîtrisée par la force, il a fallu trouver un moyen de les occuper à autre-chose en fabricant des consommateurs…

Une vidéo pour vous éclairer sur les problèmes que pose l’Europe : 
DANS LA GUEULE DU LOUP #5 : L’UNION EUROPÉENNE, VERS LE CHAOS ?

Une dernière vidéo très éclairante : 
COMMENT LES « ÉLITES » NOUS MÈNENT AU DÉSASTRE – PAUL JORION

Pour les amateurs de vidéos, celle-ci résume assez bien comment le système nous exploite :

 

Source : https://stoplinkyblc.blogspot.com/2018/12/marianne-vient-de-donner-un.html

Des femmes d’influence aux ordres

Selon une étude sociologique récente, les femmes qui arrivent au pouvoir ont des profils plus masculins que la moyenne et obéissent aux règles établies par les hommes. Une féminisation de la pratique du pouvoir n’est donc pas pour demain.

Les femmes qui obéissent ne font pas l’histoire (1). On aime bien cette phrase à la maison, on l’a même collée sur la porte pour afficher la couleur aux visiteurs. Elle nous fait penser à Frida Kahlo, Rosa Parks, Emma Goldman… Elle nous sert de mantra : désobéissons pour bouger les conservatismes et faire avancer le monde (pas moins que ça). C’est vrai d’abord ? Les femmes seraient-elles moins nombreuses aux postes d’influence parce qu’elles sont trop discrètes, trop obéissantes ? Si c’est ça, levons-nous les filles et brisons nos entraves, debout, debout !

Eh bien vous pouvez vous rasseoir, les copines. Car c’est tout le contraire. Des travaux récents ont montré que les femmes qui réussissent à se hisser à des postes dirigeants sont les plus obéissantes. Ces études se sont penchées sur ces rares femmes qui ont percé dans les métiers de la finance (2). Pourquoi la finance ? Parce que le secteur est un bon laboratoire pour comprendre comment des femmes peuvent prendre le pouvoir dans un univers explicitement étiqueté masculin. Quel est leur profil ? Quel a été leur parcours professionnel ? Ont-elles des qualités communes, des comportements typiques qui peuvent expliquer leur réussite professionnelle dans un univers aussi masculin ? Valérie Boussard a suivi des femmes dans le métier des fusions-acquisitions, où on compte une dirigeante pour cinq dirigeants (3). Cette sociologue a réalisé une étude de terrain auprès de banques d’affaires, cabinets d’audit, fonds d’investissement dits de Private Equity. Elle a commencé par identifier les cinq règles non écrites du métier : la priorisation du temps professionnel sur la vie familiale, le goût pour la technique (des chiffres, des ratios financiers, des tableurs Excel), avoir un gros ego qui aime le contact et la compétition, une vision froide qui met à distance les aspects humains et sociaux et l’intérêt pour l’argent. A priori, on se dit que les femmes qui survivent ont des dispositions «viriles», c’est-à-dire qu’on attribue traditionnellement aux hommes. Et sans surprise, la sociologue confirme que les femmes dirigeantes partagent un goût pour le contact, la compétition, ne reculent pas devant la dureté des rapports professionnels…

Mais ce n’est pas tout. Pour être acceptées par leurs collègues masculins, elles adoptent des comportements d’hommes bourgeois : la violence professionnelle reste feutrée, elles valorisent l’éthique du travail dur, s’habillent de façon sobre et discrète, mais surtout… elles acceptent voire défendent l’ordre établi. Le travail d’enquête ne peut pas vraiment trancher sur la casualité : est-ce que le milieu les a rendues ainsi ou étaient-elles obéissantes au départ ? Toujours est-il que les plus obéissantes émergent… D’autres études confirment que les femmes sont loin d’être radicales dans le milieu professionnel. La mobilisation pour réduire l’écart des conditions professionnelles entre hommes et femmes à Wall Street est qualifiée de «mobilisation respectueuse», tandis que les femmes opèrent un «militantisme consensuel». Dit autrement, les femmes ne sont acceptées dans les milieux masculins que si elles sont de bons soldats, voire de meilleurs soldats que les hommes. L’analogie entre les métiers de la finance et le milieu politique se fait assez rapidement : la vie professionnelle qui écrase la vie personnelle, de gros ego, des compétiteurs…

Et par conséquent, le constat n’est guère encourageant pour l’histoire et le monde en général : si les femmes qui émergent ont des profils plus masculins que la moyenne et qu’elles obéissent aux règles établies par les hommes, alors il ne faut pas attendre que la féminisation de la politique change quoi que ce soit à la pratique du pouvoir. Au contraire, les femmes d’influence auraient même tendance à perpétuer les traditions et défendre l’ordre établi, ce qui assure aux hommes et aux bourgeois en général que rien ne change. Sur ce, bon été.

(1) «Women who behave do not make History

(2) Pour une revue de la littérature sur la finance et le genre, voir l’excellent article de G. Capelle-Blancard, J. Couppey-soubeyran & A. Reberioux, «Vers un nouveau genre de finance ? Déployer les études de genre en économie politique», Revue de la régulation, 2019.

 

(3) V. Boussard, «Celles qui survivent : dispositions improbables des dirigeantes dans la finance», Travail, genre et sociétés, 2016, 47-65.

 

Source : https://www.liberation.fr/debats/2019/06/17/des-femmes-d-influence-aux-ordres_1734357

Le « Plan Kalergi » dévoilé en plein hémicycle par un député européen !

Le PLAN KALERGI :
Un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale !

Selon Kalergi, s’il est une « race » susceptible de faire concurrence aux USA,
c’est bien la race européenne ou … « Blanche ».

S’il faut donc neutraliser la puissance européenne en fracturant son identité et ses valeurs, le métissage forcé est une solution efficace et radicale. Il sera à ce moment-là question d’un génocide ethnique et civilisationnel progressif, indolore et surtout définitif.

Dans un premier temps, Kalergi appelle à la destruction de la famille en tant qu’institut caduc et donc bon à croupir dans les oubliettes de l’Histoire. Les déviations sexuelles les plus osées seront banalisées. D’une manière générale, le strict contrôle des naissances devra devenir une priorité pour l’ensemble des pays membres de la Pan Europe, cela dans une optique purement malthusienne mettant en garde contre les effets catastrophiques de la surpopulation.

La deuxième partie du Plan Kalergi prévoie la suppression tout aussi progressive du principe de démocratie et d’égalité devant la loi. On continuera bien entendu à sacraliser ces deux notions mais dans le seul but d’en faire des instruments de pression sur les masses. La démocratie sans le peuple et l’égalité de type orwellien, si l’on veut une analogie plus moderne, seront complétés par la suppression du principe d’autodétermination des peuples.

Histoire …. d’un génocide organisé

par Anne Lauwaert

Le 9 mai 1938, Hitler rend visite à Mussolini et ils décident de créer Das Neue Europa, une dictature dans laquelle les peuples seraient enchaînés… sans frontières et parcourue de grands axes routiers.

Le SS Walter Hallstein qui en rédige le plan est fait prisonnier à Cherbourg et à la fin de la guerre est recyclé par les Américains. Il rencontre Dean Acheson à qui il confie son plan. Acheson y ajoute une pincée de CIA et le repasse à Jean Monnet qui le refile à Robert Schumann qui fait « exploser la bombe » le 9 mai 1950.

Le même ex-SS Hallstien devient le premier président de la Commission Européenne de 1958 à 1967 et en 1965 apparaît le « Plan Hallstein pour une Europe Fédérale » qui fait bondir le Général De Gaulle…

Parallèlement, on a construit à Munich une mosquée pour les ex soldats SS musulmans et celle-ci deviendra le centre de l’islam radical dans les mains des Frères Musulmans parmi lesquels, des personnalités qui sont encore actives aujourd’hui, aussi en Suisse.

Parallèlement, la propagande pro-islam est menée par des personnages du genre Sigrid Hunke, une amie de Himmler qui la met en contact avec le mufti de Jérusalem (cf. axe Berlin-Rome-Jérusalem-Tokyo) et l’introduit auprès du « Conseil des affaires islamiques du Caire ».

Sigrid publiera en 1960 « Le soleil d’Allah illumine l’Occident » qui défend la thèse selon laquelle « l’Occident a été corrompu par le judéo-christianisme alors qu’il doit tout au monde arabo-musulman »

Thèse qui est toujours en vogue et ne sera sérieusement réfutée qu’en 2008 par Sylvain Gouguenheim dans son livre « Aristote au Mont Saint Michel », dans lequel il démontre que les origines chrétiennes de l’Occident sont grecques et que les grandes découvertes comme le zéro, l’algèbre, la boussole etc. n’ont rien à voir avec le monde arabo-musulman mais proviennent des Babyloniens, Syriens, Grecs, Indiens, Chinois etc… Le livre provoque la polémique parce qu’il est puissamment non politiquement correct…

Si aujourd’hui l’UE et l’islam sont dans l’œil du cyclone, c’est parce que les mensonges ont les jambes courtes… et plus nous examinons l’Histoire, plus nous comprenons, musulmans et non-musulmans combien nous avons été floués, manipulés, utilisés… Pas étonnant que l’UE invite à orienter les manuels scolaires d’Histoire…

Parallèlement on dénonce « Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens » , traité qui est « négocié » entre l’UE et les USA derrière le dos des citoyens qui, eux, préfèrent regarder les demoiselles nues à la télé au lieu d’exiger la démocratie directe…

http://www.lesobservateurs.ch/

Nous avons découvrir comment Kalergi voulait « tiers-mondialiser » l’Europe via un brassage migratoire…

Le plan Kalergi : génocide des peuples européens

L’immigration de masse est un phénomène dont les causes sont habilement cachées par le Système, et la propagande « multiethnique » s’efforce de nous persuader qu’elle est inévitable. Dans cet article, nous voulons vous démontrer une fois pour toute que cette immigration n’est pas un phénomène spontané. Ce que l’on voudrait nous faire croire comme étant une conséquence inéluctable de l’histoire est en réalité un plan étudié sur papier et préparé depuis des dizaines d’années pour détruire complètement le visage du Vieux continent.

LA PANEUROPE

Peu de gens savent qu’un des principaux protagoniste du processus européen est aussi celui qui a planifié et programmé le génocide des peuples européens. Il s’agit d’un obscur personnage dont les masses ignorent l’existence, mais que les « puissants » considèrent comme étant le père fondateur de l’Union Européenne.

La création de la Paneurope est due à l’action d’un aristocrate autrichien née d’une mère japonaise, Richard de Coudenhove-Kalergi (1894-1972). L’objectif déclaré de Coudenhove était d’empêcher les horreurs de la Première Guerre mondiale de se reproduire. Cette intention louable n’était que l’arbre qui cachait la forêt…..

Les objectifs de la Paneurope sont clairement affichés dans le cadre des « Principes fondamentaux » qui stipulent entre autres : « (…) L’union paneuropéenne se déclare attachée au patriotisme européen, couronnement des identités nationales de tous les Européens. A l’époque des interdépendances et des défis mondiaux, seule une Europe forte et politiquement unie peut garantir l’avenir de ses peuples et entités ethniques. L’union paneuropéenne reconnaît l’autodétermination des peuples et le droit des groupes ethniques au développement culturel, économique et politique (…) »

En coulisse, loin des projecteurs, il a réussi a attirer dans ses filets les plus importants chefs d’Etat. Ils soutiendront et feront la promotion de son projet d’unification européenne.

En 1922, il fonda à Vienne le mouvement « Paneuropéen« , qui visait l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial basé sur une Fédération de Nations dirigée par les Etats-Unis. L’unification de l’Europe aurait été le premier pas vers un unique Gouvernement Mondial.

Avec la montée du fascisme en Europe, le Plan a du être momentanément stoppé, et l’Union Paneuropéenne contrainte de se dissoudre. Mais, après la seconde guerre mondiale, Kalergi, grâce à une frénétique et infatigable activité, grâce à des appuis importants, réussit à faire accepter son projet…

La position affichée »anti-hitlerienne » de Kalergi lui permit de s’adjoindre l’aide du Bnaï Brith, ce qui peut donner aujourd’hui l’occasion aux partisans du fameux « complot juif international » de s’exprimer à outrance, mais cela n’est qu’un leurre de plus, pour cacher l’entreprise néonazie à l’oeuvre aujourd’hui…! En réalité tout cela était orchestré pour en arriver à mettre en place un Nouvel Ordre Mondial selon le PLAN KALERGI … (Voir encadré en fin d’article)

L’ESSENCE DU PLAN KALERGI

Dans son livre « Praktischer Idealismus », Kalergi déclare que les habitants des futurs »Etats Unis d’Europe » ne seront plus les peuples originaires du Vieux Continent, mais plutôt une sorte de sous-humanité bestiale issue de mélanges raciaux.

Il affirmait, sans demi-mesure, qu’il était nécessaire de « croiser » les peuples européens avec les Asiatiques et les Noirs, pour créer un troupeau multi-ethnique sans qualités spécifiques et facile à dominer pour les élites au pouvoir.

« L’homme du futur sera de sang mêlé. La future race eurasiato-negroïde, très semblable aux anciens Egyptiens, remplacera la multiplicité des peuples […]

Voilà comment Gerd Honsik décrit l’essence du Plan Kalergi :

Kalergi proclama qu’il fallait abolir le droit à l’autodétermination des peuples et, successivement, éliminer les nations en utilisant les mouvements ethniques séparatistes ou l’immigration allogène de masse.

Pour que les élites puissent dominer l’Europe, il prévoyait de transformer les peuples homogènes en un peuple métissé; il attribuait aux métis des caractéristiques de cruauté et d’infidélité, entre autres. Ce peuple, selon lui, devait être créé et ce nouveau peuple métissé permettrait à l’élite de lui être supérieure.

En éliminant d’abord la démocratie, à savoir le pouvoir du peuple, et ensuite le peuple lui-même avec le métissage, les Blancs devaient être remplacés par une race métissée facile à dominer.

En abolissant le principe d’égalité de tous devant la loi et en préservant les minorités de toute critique, avec des lois extraordinaires les protégeant, on réussirait à contrôler les masses.

Les politique de l’époque ont écouté Kalergi, les puissances occidentales se sont basées sur son Plan, les journaux et les services secrets américains ont financé ses projets. Les leaders de la politique européenne savent bien que c’est lui l’instigateur de cette Europe dirigée par Bruxelles et Maastricht.

Kalergi, inconnu de l’opinion publique, […] est considéré comme le père de Maastricht et du multiculturalisme.

Ce qui est révolutionnaire dans son Plan, est qu’il ne préconise pas un génocide pour atteindre le pouvoir, mais qu’il prévoit de créer des « sous-humains » qui, en raison de caractéristiques négatives comme [l’incapacité] et l’instabilité, toléreront et accepteront cette « noble race » [3] (ndt noble race = élite).

DE KALERGI A NOS JOURS

Bien qu’aucun livre d’école ne parle de Kalergi, ce sont ses idées qui ont inspiré l’Union Européenne d’aujourd’hui. Sa conviction que les peuples européens devaient être métissés avec les Noirs et les Asiatiques pour détruire leur identité et créer une unique race métissée, est à la base de toute la politique européenne face à l’intégration et à la défense des minorités.

Tout cela n’est pas décidé pour des raisons humanitaires. Ces directives sont promulguées, avec une détermination impitoyable, pour réaliser le plus grand génocide de l’histoire.

Le prix européen Coudenhove-Kalergi a été institué en son honneur.

Tous les deux ans, il récompense les européistes qui se sont particulièrement distingués dans la poursuite de son Plan criminel. Parmi eux, nous trouvons des personnes du calibre d’Angela Merkel ou d’Herman van Rompuy.

La Société Européenne Coudenhove-Kalergi a décerné le premier prix européen à Angela Merkel en 2010.

Le 16 novembre 2012 le prix Coudenhove-Kalergi a été décerné au président du Conseil européen Herman von Rompuy pendant un congrès spécial qui s’est déroulé à Vienne pour célébrer les 90 ans du mouvement paneuropéen. Derrière lui on pouvait voir le symbole de l’union paneuropéenne : une croix rouge qui domine un soleil doré, symbole qui était celui de l’ordre de la Rose-Croix.

L’ONU pousse au génocide par ses constantes exhortations à accueillir des millions d’immigrés pour compenser la baisse de natalité en Europe.

Un rapport de la « Population Division » des Nations Unies à New-York (datant de janvier 2000), est intitulé : « Migrations de remplacement : une solution pour les populations vieillissantes et en déclin ».

Selon ce rapport, l’Europe aurait besoin d’ici 2025 de 159 millions d’immigrés.

On se demande comment il est possible de faire des estimations aussi précises, à moins que l’immigration ait été prévue et étudiée « sur papier ».

En fait, il est sûr que la baisse de natalité chez nous pourrait facilement être inversée avec des mesures adaptées de soutien aux familles. Et il est tout aussi évident que ça n’est pas avec l’apport d’un patrimoine génétique différent que l’on protègera le patrimoine génétique européen, et qu’en agissant ainsi, on accélère sa disparition.

Ainsi, l’unique but de ces mesures est de dénaturer complètement un peuple, de le transformer en un ensemble d’individus sans plus aucune cohésion ethnique, historique et culturelle.

Bref, les thèses du Plan Kalergi ont constitué et constituent jusqu’à aujourd’hui la base de la politique officielle des gouvernements qui poussent au génocide des peuples européens à travers l’immigration de masse.

G.Brock Chisholm, ex-directeur de l’OMS, nous montre qu’il a parfaitement appris la leçon de Kalergi quand il affirme :

« Ce que les gens doivent développer en tous lieux, est le contrôle des naissances ET les mariages mixtes (inter-raciaux), dans le but de créer une seule race dans un monde unique et dépendant d’une autorité centrale« .[4]

CONCLUSION

Si nous regardons autour de nous, le Plan Kalergi semble s’être pleinement réalisé. Nous sommes au-devant d’une vraie tiers-mondialisation de l’Europe.

L’axiome de la « Nouvelle citoyenneté », c’est le multiculturalisme et le métissage forcé. Les Européens sont les naufragés du métissage, submergés par des hordes d’immigrés africains et asiatiques. Les mariages mixtes produisent chaque année des milliers d’individus métis : les « enfants de Kalergi ».

Sous la double poussée de la désinformation et de l’abêtissement du peuple, grâce aux moyens de communication de masse, on a poussé les Européens à renier leurs propres origines, à oublier leurs propres identités ethniques. Les partisans de la globalisation s’efforcent de se convaincre que, renoncer à sa propre identité, est un acte progressiste et humanitaire, que le « racisme » est erroné, mais uniquement parce qu’ils aimeraient faire de nous des consommateurs aveugles.

Extrait d’un article traduit de l’italien par Winkelried, émanant du site réduitnational.com

Les Conférences Kalergi

Le paneuropéanisme de Richard Nicklaus de Coudenhove-Kalergi, conférence de 1939 (idée d’un patriotisme européen)

Idées contenues dans cette conférence :

  • Préserver la paix, éviter la guerre
  • Face à la guerre en cours, reconstruire, après la guerre, une Europe unie, une Europe égale où les peuples et les races seraient égales et non humiliées comme dans le Traité de Versailles.
  • Pour atteindre cette unité : Mettre fin à la souveraineté illimitée des États (éviter cette anarchie européenne à 30 États). Se calquer sur le modèle des États-Unis d’Amérique, de l’URSS. Dans d’autres textes, il parle de livrer concurrence aux empires panbritanique, panaméricain, panrusse et panmongol.
  • Une Europe qui ne soit pas uniquement basée sur une coopération économique et une unité monétaire.
  • Une Europe possédant une force armée commune dont le socle premier serait l’aviation.
  • Une fédération européenne qui remplacerait la Société des Nations.
  • Une Europe qui serait à la tête de l’humanité.
  • Dans une Europe ou la science et les techniques réduisent les instances entre les peuples et les hommes, avancer vers une union pan-européenne avec une base d’égalité nationale, de respect de la liberté humaine. Rejet des modèles de domination du matérialisme du XIXe siècle (capitalisme à outrance), de la domination allemande (raciste et totalitaire) ou bolchevique (communiste et dictatorial).
  • Modèle par excellence, la Suisse qui respecte : a) les droits de l’homme, b) les libertés individuelles, c) l’égalité entre les grands et les petits États et l’intégrité des minorités ethniques et religieuses.
  • Un État qui est axé sur la solidarité en politique étrangère, militaire, monétaire et économique.
  • Le tout en garantissant l’indépendance et l’intégrité de tous les États fédérés. Cette idée de modèle suisse se retrouve dans d’autres écrits de Richard Nicklaus de Coudenhove-Kalergi. Pour Richard Nicklaus de Coudenhove-Kalergi, la Suisse propose un modèle partant d’un subsidiarité qui part du bas et va vers le haut. Les Suisses peuvent aussi élire et voter (comme les initiatives). Le modèles de la double majorité dans les votations suisses.
  • Développement d’une mystique européenne : « De même que dans tous être vivant le corps est façonné par l’âme, de même le corps de l’Europe ne naîtra que sous l’impulsion d’un esprit européen » (p. 19). Ces racines mystiques sont à chercher dans : a) la culture classique européenne, b) la foi chrétienne, c) la conception de l’honneur des chevaliers médiévaux.
  • L’Europe est une Europe chrétienne : tendance sociale et humanitaire chrétienne. Foi chrétienne.
  • C’est une Europe portée par un esprit héroïque et chevaleresque.
  • Assurer la paix, mais aussi la renaissance de l’Europe afin qu’elle reprenne son rôle à la tête de la planète.
  • Il termine sa conférence par une exhortation à la jeunesse.
Le paneuropéanisme de Richard Nicklaus de Coudenhove-Kalergi en 1966

A) Xe Congrès paneuropéen, Vienne (7-10 octobre 1966)5 : Organisé et voulu par son mouvement pour une union fédéraliste européenne (célébration du 40e anniversaire du Ier Congrès Européen), ce Xe congrès a pour thème central : « pour un patriotisme européen ».

  • 1) Il y établit le constat d’un immobilisme européen, avec une Europe qui attend en vain et avec impatience son union depuis 20 ans.
  • 2) Selon lui, les espoirs de l’Europe ont été déçu par le développement du Conseil de l’Europe et du Parlement européen car il n’a pas été possible de préparer une confédération européenne.
  • 3) Il y a des progrès comme avec le Marché commun qui a permis une solidarité européenne et un développement économique européen donc une prospérité pour des nombreux pays d’Europe, mais pas de confédération européenne.
  • 4) Il faut alors une « nouvelle initiative pour unir 330 millions d’Européens – sans compter les neutres – entre l’Atlantique et le Rideau de fer en une Confédération ».

Ainsi, le congrès demande aux gouvernements responsables :

  • 1) Une approche européenne entre les États qui puisse aussi se construire sur un niveau de politique étrangère, politique de défense et sécurité commune afin de collaborer sur le plan international au même niveau que les États-Unis et l’URSS.
  • 2) Un développement des relations concrètes entre les divers peuples européens et dépasser les strictes accords militaires (OTAN par exemple ou conférences de Yalta) et tenter de surmonter la scission de l’Allemagne en deux états (RDA et RFA).
  • 3) Demande est faite à l’Angleterre et à d’autres pays européens d’accepter les règles communes et de s’intégrer à brève échéance dans les Communautés européennes.
  • 4) La mise sur pied de la création de la monnaie européenne unique.
  • 5) Une accentuation et un développement dans le domaine de la coopération dans le domaine des technologies.
  • 6) La concertation concrète et continue de toutes les forces travaillant à l’union de l’Europe.

B) Le 10 mars 1966, Richard Nicklaus de Coudenhove-Kalergi se demande :

  • 1) Si l’Europe a la force de s’unir un jour pour rivaliser par rapport à la Chine, URSS, États-Unis d’Amérique, et autres puissances mondiales montantes. Il désire aussi que l’Europe s’affranchisse peu à peu de la tutelle américaine.
  • 2) Si pour lui, l’Europe économique est effective, une communauté européenne de la défense est un échec. Il regrette aussi l’immobilisme de l’Union Européenne depuis ces 5 dernières années sans initiatives et progrès pour le mouvent. Avant, depuis le traité de Rome de 1957, il y avait pourtant eu des avancées (politique agricole commune,libre circulation des travailleurs union douanière, fonds de développement européen, recherche commune pour le nucléaire et les avances technologiques). Pour lui, le développement européen est trop lent et mou.
  • 3) Il se demande si les Six de l’Europe (dont les 4 grandes puissances) sont conscients de leurs responsabilités dans ce piétinement et s’ils ne vont pas reprendre l’initiative dans les domaines de la politique étrangère dans des domaines comme tenir un équilibre fragile entre amitié avec l’URSS sans perdre celle des États-Unis, de négocier avec ces deux derniers états des traités de paix afin de dépasser la situation héritée de la Seconde guerre mondiale fin du rideau de fer, question allemande par l’autodétermination de cette nation, sur le renforcement et la restructuration de l’OTAN, sur le fait d’assurer la solidarité européenne et de l’étendre à toutes les régions du monde.
  • 4) Il affirme : « L’heure à sonné pour les gouvernements de l’Europe de franchir le Rubicon qui sépare l’Europe d’hier – faible et désunie – de l’Europe de demain – forte et unie, prospère, libre et pacifique ». (Wikipédia)

Le Nouvel Ordre Mondial

« L’arrivée d’Adolf Hitler au pouvoir, comme l’explique Antony Sutton, s’explique par les nombreux soutiens des industriels et financiers anglo-saxons via leurs homologues allemands. Dans cette affaire, le directeur de la Reichsbank, Hjalmar Schacht (1877-1970), fut un intermédiaire de première main. Son action fut d’autant plus profonde qu’il fut le ministre de l’Economie du IIIè Reich de 1934 à 1939. Le relèvement économique de l’Allemagne dû à son action permit à Hitler de poursuivre une politique qu’il n’aurait jamais pu exercer sans la remise à niveau du pays. De tels méfaits auraient dû le conduire à la peine de mort lors du procès de Nuremberg. Il n’en fut rien puisqu’il fut acquitté. En fait, Hjalmar Schacht était lié fortement à l’aristocratie commerciale anglo-saxonne. Son père, l’Etats-unien William Schacht, avait travaillé 30 ans au sein de la filiale d’Equitable Life Assurance de Berlin.

Son fils était donc dès sa naissance dans le sérail du système mondialiste. Ceci est encore plus renforcé lorsqu’on sait que Hjalmar Schacht était depuis 1918 au comité directeur de la Nationalbank für Deutschland (« Banque nationale d’Allemagne »), au côté du banquier Emil Wittenberg qui était en même temps membre du comité directeur de la première banque soviétique créée en 1922, la Ruskombank. Celle-ci était dirigée par le banquier suédois … Olof Aschberg précédemment vu. Pour continuer dans le tournis, nous pouvons préciser que le directeur de la section étrangère Ruskombank, l’Etats-unien Max May, était le vice-président de Guaranty Trust Company, une filiale d’un des piliers de Wall Street, JP Morgan. Dans cette affaire, un haut représentant américain de Wall Street travaillait donc au sein de l’élite bancaire soviétique. Pour compléter le tout, la collaboration d’Hjalmar Schacht avec ce milieu était renforcée par ses liens d’amitié avec le patron de la banque d’Angleterre Norman Montagu. On comprend mieux qu’Hjalmar Schacht n’ait pas été vraiment inquiété au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Le soutien apporté par cette aristocratie commerciale et apatride anglo-saxonne au communisme, au nazisme ainsi qu’à la prise du pouvoir par Franklin Delano Roosevelt , relaté dans la trilogie Wall Street d’Antony Sutton, était aussi des formes d’expériences de laboratoires agissant dans un cadre local (Union soviétique, Allemagne nazie et Etats-Unis ). Sous une appellation différente, Antony Sutton en conclut que ces idéologies, appelées diversement « socialisme soviétique », « socialisme collectif » (pour le national-socialisme) et « socialisme de la nouvelle donne » (New Deal), n’étaient que des mises en forme d’un socialisme monopolistique ; idéal d’organisation qui doit désormais voir le jour à l’échelle planétaire dans le cadre du « nouvel ordre mondial ». La guerre de 1939-1945 résultant de tout ce travail d’arrière-fond permit le basculement vers un autre monde ; l’instauration de deux blocs apparemment antagonistes obéissant parfaitement au principe hégélien de la thèse et de l’antithèse. Cependant, ces deux mondes étant irrigués par les mêmes sources financières, il était possible de poser les jalons devant permettre la réalisation de l’Etat mondial.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, nous pouvons relever trois dates essentielles dans l’immédiate après-guerre : 1946 ; 1947 et 1948. C’est le Premier ministre britannique, Winston Churchill qui a relancé l’idée d’unification de l’Europe dans un discours prononcé à Zürich, le 19 septembre 1946. En effet, il n’hésita pas à affirmer : « Il nous faut édifier une sorte d’Etats-Unis d’Europe ».

Ces propos ravirent Richard de Coudenhove-Kalergi qui était soutenu par Churchill. Le fondateur de la Paneurope s’activant de son côté à la relance de l’idéal européen exposa l’histoire de son oeuvre et des projets à accomplir dans un ouvrage intitulé J’ai choisi l’Europe. Dans ce livre, Coudenhove bénéficia de la préface de … Winston Churchill.

La deuxième étape avec la réunion à Montreux en Suisse, en août 1947, constitue un passage décisif vers le renforcement des fondations de l’Etat mondial en préparation. En effet, divers représentants européens et états-uniens acquis aux principes d’un fédéralisme mondial se sont accordés pour créer deux instituts, sous l’égide du juriste suisse Max Habicht , dont l’efficacité se fait largement sentir : le « Mouvement fédéraliste mondial » (World federalist movement, WFM) et l’ « Union des fédéralistes européens » (Union of European Federalists, UEF).

Le WFM a présenté sa magna carta, lors de la réunion de Montreux, favorable à l’établissement de principes clefs afin d’instaurer un Etat mondial à base fédérative. Force est de constater que 63 ans après leurs formulations, leurs vœux sont largement exaucés. Il est, en effet, affirmé que « Nous, fédéralistes mondiaux, sommes convaincus que la création de la confédération mondiale est le problème capital de notre temps. Tant qu’il n’aura pas été résolu, toutes les autres questions — nationales ou internationales — resteront sans réponses valables. Ce n’est pas entre la libre entreprise et l’économie dirigée, le capitalisme et le communisme qu’il s’agit de choisir, c’est entre le fédéralisme et l’impérialisme ».

Dans la foulée, cette Déclaration propose entre autres les principes suivants : « limitation des souverainetés nationales » avec « transfert à la Confédération des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire », « création d’une force armée supra-nationale » ; en précisant en particulier ce fait d’une très grande actualité en ce début de XXIè siècle qu’ « une juste perspective fédéraliste doit intégrer les efforts faits sur les plans régional et fonctionnel. La formation d’unions régionales (ndlr : souligné par nous) — dans la mesure où elles ne constituent pas une fin en soi et ne risquent pas de se cristalliser en blocs — peut et doit contribuer au bon fonctionnement de la Confédération mondiale ». A la fin de cette Déclaration, il est précisé de favoriser la création d’une « Assemblée constituante mondiale » .

Parallèlement à la création du WFM, l’Union des fédéralistes européens (UEF) vit le jour à Montreux. Cependant, des travaux d’avant-garde avaient déjà préparé le terrain. En effet, sous l’influence de la Paneurope de R. de Coudenhove-Kalergi, il fut fondé en 1934 Europa Union défendant l’idéal d’une Europe unifiée selon le principe fédéral et inspiré du modèle suisse.

Quatre ans plus tard, en novembre 1938, fut créée sous l’influence des fabiens Lord Lothian et Lionel Curtis, Federal Union. Cette dernière est une branche de l’UEF au même titre que le sont les différentes « filiales » française (l’UEF France), allemande (Europa Union Deutschland), italienne (UEF Italie) etc. Précisons que, pareil au principe des poupées russes, l’UEF est une branche du World Federalist Movement (WFM) . Par conséquent, nous avons là un institut européen oeuvrant en faveur du fédéralisme et qui épouse en même temps les travaux du WFM mais à l’échelle planétaire.

Pourquoi est-il si important d’évoquer la mission de l’UEF ? Cet institut fédéraliste est dirigé par l’Anglais Andrew Duff, député au Parlement européen sous l’étiquette des « démocrates libéraux »]. Il est membre aussi du European Council on Foreign Relations (l’ECFR, « Conseil européen des relations étrangères ») créé en 2007 , jumeau européen du CFR états-unien fondé en 1921. Andrew Duff est aussi celui qui, en collaboration étroite avec la Fondation Bertelsmann et le député autrichien Johannes Voggenhuber, a permis la relance du projet de constitution européenne après l’échec des référendums français et hollandais en 2005.

Le Traité de Lisbonne n’aurait pas pu voir le jour — du moins plus difficilement — sans l’appui et les convictions d’Andrew Duff. Par ailleurs, force est de constater que l’influence outre-tombe d’un Cecil Rhodes et d’un Lord Milner s’est faite sentir lors de l’élaboration de la constitution européenne (dite « Constitution Giscard » prélude au Traité de Lisbonne) en 2003-2004. En effet, le « groupe Milner » et les fabiens ont toujours été favorables à l’unification de l’Europe à condition que cela se fasse sous direction anglo-saxonne.

Au cours des deux guerres mondiales, les tentatives d’unité européenne sous direction allemande, puissance terrestre, ne pouvaient pas être acceptées par Londres et par Washington car la thalassocratie anglo-saxonne se retrouvait exclue des affaires du vieux continent. Richard de Coudenhove-Kalergi l’avait parfaitement compris à la lecture de son discours en 1950.

Par conséquent, il est utile de s’intéresser au secrétaire général chargé de téléguider les travaux de la « Constitution Giscard », l’Anglais John Kerr. Son Curriculum vitae révèle qu’il est à la tête d’une compagnie pétrolière, la Royal Dutch Shell, et qu’il a été aussi ambassadeur de Grande-Bretagne aux Etats-Unis. Ses liens avec l’aristocratie commerciale anglo-saxonne révèlent aussi qu’il est membre du comité directeur chargé du recrutement des élites dans le cadre des « bourses d’études Cecil Rhodes ». Comme on peut le constater, la réussite de l’entreprise mondialiste est une affaire de temps ; mais ils y arrivent.

Enfin, le Congrès de la Haye (7-10 mai 1948) sous la présidence d’honneur de Winston Churchill et réunissant près de 800 militants pro-européens a posé les premiers fondements d’une Europe unifiée.

La figure de proue de ce Congrès fut le secrétaire général Joseph Retinger (1888-1960). Les vrais acteurs de l’histoire sont souvent dans les coulisses. C’est le cas de Retinger travaillant au service du CFR et du RIIA dont l’action fut déterminante dans le développement des structures mondialistes…

Une église catholique au service du nouvel ordre mondial

Que l’on soit croyant ou pas, l’étude des principes animant une Eglise doit se faire avec objectivité. Il faut étudier les préceptes qu’elle défend et observer si les propos et les actions qu’elle mène sont en conformité ou pas avec son corps de doctrine. Dans le cas de l’Eglise catholique, le concept défendu depuis 2000 ans s’appuie sur la primauté de Dieu sur l’homme. Les Ecritures et la Tradition constituent le socle intouchable, le dépôt de la foi selon les termes consacrés, définies par le successeur de saint Pierre, le pape.

L’homme marqué du péché originel doit se conformer à une autorité supérieure et obéir à l’ensemble des préceptes défendus par l’Eglise catholique. Ces principes sont immuables. Quand on n’est pas d’accord avec ces principes, on quitte l’Eglise catholique. C’est le cas des multiples Eglises protestantes.

Cependant, un changement fondamental s’est produit avec le concile Vatican II (1962-1965).

Ce concile est le résultat d’un long courant de réflexions animant de nombreux hommes d’Eglise mais aussi hors de l’Eglise dès le XIXè siècle. Après un long combat entre les défenseurs de la Tradition et les progressistes ; ces derniers ont pu imposer leur vision lors de la grande réforme de Vatican II. Pour ces partisans, il s’agit d’adapter l’Eglise aux multiples innovations politiques, techniques et sociales marquant l’évolution du monde. Pour les défenseurs de la Tradition, c’est tout l’inverse. C’est au monde de s’adapter aux principes de l’Eglise. Cette humanisation de l’Eglise passant par la promotion des droits de l’homme et sa collaboration avec les instances internationales ont été clairement affichées en 1963 dans l’encyclique du pape Jean XXIII, Pacem in terris.

Rappelant les progrès de la science et des techniques conduisant à « intensifier leur collaboration et à renforcer leur union » au sein du genre humain ; il s’agit de renforcer le « bien commun universel » que les Etats ne peuvent plus assurer selon l’encyclique. C’est pourquoi, le document ajoute en toute logique que « De nos jours, le bien commun universel pose des problèmes de dimensions mondiales. Ils ne peuvent être résolus que par une autorité publique dont le pouvoir, la constitution et les moyens d’action prennent eux aussi des dimensions mondiales et qui puisse exercer son action sur toute l’étendue de la terre. C’est donc l’ordre moral lui-même qui exige la constitution d’une autorité publique de compétence universelle ».

Souhaitant que ce « pouvoir supranational ou mondial » ne soit pas instauré de force, l’encyclique approuve la Déclaration des droits de l’homme de 1948 en dehors de quelques objections. Elle ajoute que « Nous considérons cette Déclaration comme un pas vers l’établissement d’une organisation juridico-politique de la communauté mondiale ».

Ce changement de direction de l’Eglise catholique est la marque de fabrique de tous les papes depuis Vatican II. Lors de son message de Noël en 2005, Benoît XVI a encouragé les hommes à s’engager « dans l’édification d’un nouvel ordre mondial » .

Il est donc tout à fait logique que Benoît XVI ait appelé à l’instauration d’une « autorité politique mondiale » dans son encyclique Veritas in caritate en juillet 2009. Rappelant l’interdépendance mondiale, le pape appelle à « l’urgence de la réforme de l’Organisation des Nations Unies comme celle de l’architecture économique et financière internationale en vue de donner une réalité concrète au concept de famille des nations (…) ».

Extrait d’un article du site : http://www.voltairenet.org/

DOSSIER réalisé à partir de plusieurs sources.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag

 

 

 

 

L’ONU donne un rôle consultatif à une organisation pédo criminelle

 

Depuis près de 3 ans déjà, certains citoyens tirent la sonnette d’alarme. Pourquoi? L’innocence de nos enfants est en danger. Et ce danger ne vient pas du pervers du coin, mais bien de nos élites. Oui, de cette oligarchie qui cotôie les cabinets feutrés des institutions onusiennes, qui semblent aussi impénétrables que la culotte de chasteté de Jeanne d’Arc pour le français moyen.

L’innocence de nos enfants. A l’heure ou tous les médias nous bombardent « d’informations » sur les violences faites aux femmes, ces derniers semblent oublier la violence qui se prépare à toucher nos enfants, et ce au sein même d’un enceinte censée être le nid douillet de l’acquisition de savoir et de culture, de l’apprentissage du vivre ensemble : l’Ecole de la République.
On pourrait comme beaucoup, éjecter d’un revers de la main les accusations de Farida Belghoul en dénigrant le personnage:  « elle est parano, c’est tout ». On pourrait aussi s’attaquer à la personne de Marion Sigault en l’accusant de catholique primaire et bigote. Ou alors, on pourrait simplement s’intéresser réellement à la question, faire le travail et chercher les preuves. Faire un boulot de journaliste quoi, sans parti pris, simplement en suivant le fil de documents officiels et en tirant les conclusions qui s’imposent, en toute bonne foi.

Pour cela, il suffit de 3 documents, trouvables sur le net :

Le « livre » d’Alfred Kinsey, Sexual Behavior of the Human Male . Cet homme est celui qui, encore aujourd’hui, est considéré comme le précurseur de la sexologie. A la suite d’une « étude » sur les comportements sexuels chez l’homme la femme (et l’enfant), il publie ce livre qui compile une foule de résultats, tableaux et conclusions péremptoires de l’ auteur. Ce que le public ne sait pas encore, c’est que toutes les données sont faussées puisque au lieu d’étudier une population normale de femmes et d’hommes, l’entomologiste Alfred Kinsey, intègre une forte population de prostituées, de détenus et de délinquants sexuels dans les populations sondées. On comprend mieux aujourd’hui pourquoi son étude fait mention d’un taux de 87% de femmes ayant avorté au moins une fois dans leur vie. Et vous comprendrez donc aisément que toutes les conclusions tirées des études de Kinsey portent le « défaut » intrinsèque de décrire le comportement sexuel d’une prostituée ou d’un délinquant sexuel, plutôt que celui d’un homme ou d’une femme bon père et bonne mère de famille. S’il n’est pas trop « politiquement incorrect » que de considérer qu’un bon père et une bonne mère de famille constitue un modèle souhaitable à transmettre à nos générations, il serait de bon ton de remettre donc en question la plupart des conclusions de ce rapport Kinsey qui fait naître la « sexologie ».
L’une des conclusions à remettre en question, est celle de la sexualité des enfants, et ceci de manière urgente, à la lecture du fameux rapport Kinsey.
Je ne vais ici traduire que quelques passages qui mettent en lumière que les conclusions soutenues par Kinsey sont fondées sur les viols répétés et prolongés de 317 enfants entre 2 mois et 15 ans.
« L’orgasme a été observé chez des garçons de chaque âge depuis 5 mois jusqu’à l’adolescence(Tableau 31). L’orgasme a été enregistré par nos soins pour un bébé femelle de 4 mois. »
« Dans 5 cas de jeunes pré-adolescents, les observations ont été conduites sur une période de plusieurs mois ou années, jusqu’à ce que les individus puissent être assez âgés pour être certain qu’il s’agissait d’un vrai orgasme ; et dans ces cas les dernières réactions étaient si similaire aux comportements précédents, qu’il ne peut y avoir de doutes sur la nature orgasmique de la 1ère expérience. »
« Les observateurs ont mis en avant le fait que certains des garçons pré-adolescents (selon un observateur moins d’un quart des cas) n’ont pas atteint l’orgasme, même sous des stimulations prolongées, diverses et répétées ; mais même chez ces garçons cela doit probablement représenter un blocage psychologique plus qu’une incapacité physiologique. »
« Dans la population entière ( américaine), un beaucoup plus petit pourcentage de garçons expérimentent l’orgasme à un âge précoce, parce que peu d’entre eux se trouvent dans des situations qui rendent compte de cette capacité ; mais les enregistrements positifs de ces garçons qui ont eu cette opportunité rend certain le fait que de nombreux enfants mâles et de jeunes garçons, dans une société désinhibée, pourraient atteindre l’orgasme, dès l’âge de 3 ou 4 ans et que presque tous d’entre eux pourraient expérimenter un tel orgasme  ans avant le début de l’adolescence »

 Tableau 32 – Vitesse d’atteinte de l’orgasme d’un pré-adolescent – Durée de la stimulation avant l’orgasme ; observations chronométrées avec la seconde main ou en arrêtant de regarder. Tranche d’âge de 5 mois à l’âge de l’adolescence

 Ici la traduction de la légende du tableau laisse sans voix : « observations chronométrées avec la seconde main ou en arrêtant de regarder. Tranches d’âge de 5 moins à l’adolescence
Ce dernier tableau met en évidence la torture qu’on subit plusieurs enfants. Même un adulte considérerait comme « excessif » le fait d’atteindre 11 orgasmes en 65 minutes…ceci est le « résultat » obtenu sur un enfant de 2 ans…Nous pouvons également observer que « l’expérimentation » s’étend sur des périodes de 24 heures, pour des enfants de 4 ans à 13 ans….

 Tableau 34 _ Exemples d’orgasme multiples chez les pré-adolescents mâles

Après la lecture éprouvante de ces quelques lignes, je suppose que vous non plus n’avez aucun doutes quant à l’activité pédo-criminelle de ce Kinsey, qui n’a fait qu’élever au rang de science la torture sexuelle exercée par des pédophiles sur des enfants innocents, et à eu l’absence d’âme de les considérer comme de simples expérimentations scientifiques.
Pourtant, la révélation de ces informations a fait « débat », « polémique », Kinsey est taxé par certains d’avoir une réputation « sulfureuse ». Que d’euphémismes et de détours pour décrire ce qui constitue simplement un crime pour toute personne censée comme vous et moi. Je ne comprends même pas ce qui fait débat, tellement Kinsey est clair. Il a abusé de 317 enfants et a observé minutieusement leur réactions, qu’il a compilé, chronométré, « analysé », pour en conclure que l’enfant est un être sexuel, qui a le potentiel d’atteindre l’orgasme, mais que c’est notre société trop inhibée qui l’en empêche.

Ce qui m’amène directement à la lecture du deuxième document : Les standards européens d’éducation sexuelle de l’OMS 

Ce document totalement imprégnée de l’idéologie de Kinsey, fait l’apologie de la « sexualité » de l’enfant et de la manière dont l’adulte au sein de l’école doit être un enseignant du sexe également. Petits morceaux choisi?
« La sexualité des enfants est beaucoup plus large que celle d’un adulte moyen » ah oui? c’est à dire? vous pouvez développer?
« L’éducation sexuelle est fondée sur une approche des droits (sexuels et reproductifs) humains. »
« L’éducation sexuelle commence dès la naissance.« 
« L’éducation sexuelle contribue à une société équitable et compatissante en soutenant les ressources et les compétences des individus et des
communautés. » Sérieusement? L’éducation sexuelle va bientôt guérir le sida et le cancer et résoudre les problèmes de chômage, de pollution et de pauvreté!
« L’éducation sexuelle est basée sur des informations précises et scientifiquement étayées. » Oui comme celle répertoriées par un pédo-criminel comme Kinsey.
Et je garde le plus gros pour la fin : les standards concoctés par l’OMS, organisation de l’ONU recommandent qu’on apprennent à des enfants entre 0 et 4 ans ce qu’est la masturbation? C’est moi où vous trouvez aussi cela déplacé? Déplacé qu’un adulte qui ne soit pas le père ou la mère d’un enfant aussi jeune et influençable soit poussé à aborder ce genre de sujets?

 Matrice des 0 – 4 ans pour l’éducation sexuelle à l’école

Enfin après tout cela ne m’étonne pas que de tels standards viennent de l’ONU, après tout ils ont accordé un statut consultatif à un l’Institut Kinsey, oui cet Institut qui a certainement servi de salle de torture pédophile, comme en témoigne  le très bon reportage de Judith Reisman à ce sujet.

C’est le 3ème document qui prouve que l’ONU fait appel à une organisation ouvertement pédo-criminelle pour être consultée sur des sujets tels que la sexualité, l’éducation sexuelle et le genre…je suppute!

 Rôle consultatif de l’Institut Kinsey à l’ONU

Maintenant je pense que ces documents suffisent à démontrer que malheureusement, notre conception contemporaine de ce qu’est la sexualité est basée sur les méfaits « scientifiques » d’un pédo-criminel A. Kinsey.
Ensuite il est manifeste que les organisations, tels que l’ONU et l’OMS, qui essaient de nous contrôler ( une petite dernière de l’OMS : « l’éducation sexuelle doit s’inscrire dans l’éducation au sens large et influer sur le développement de la personnalité de l’enfant » il y aurait tellement à dire sur cette seule phrase!) sont non seulement empreintes de cette idéologie, mais approuvent ouvertement une organisation pédo criminelle, et essaient d’insérer les théories nocives de cette dernière dans la tête innocentes d’enfant de moins de 4 ans.
A la lecture de ces documents, on n’a qu’une envie c’est qu’un grand ménage soit fait! Et que nos médias prennent leur responsabilités pour traiter l’information comme elle devrait l’être. Est-ce normal qu’une organisation pédo-criminelle ait droit de cité à l’ONU ? Ca me semble être un scoop ça! non?

  • Source :
    https://librepenseur-demosophy.blogspot.com/2018/09/lonu-donne-un-role-consultatif-une.html

Un brevet confirme la manipulation du système nerveux humain à travers nos écrans

Il est difficile de trouver des informations sur un « Hendricus G. Loos », malgré le fait qu’il a déposé plusieurs demandes de brevet, avec succès, pour des appareils qui traitent de la manipulation du système nerveux humain via un écran d’ordinateur une télévision, ou un moniteur. Dans l’abstrait , il explique ce qui suit :

« Des effets physiologiques ont été observés chez un sujet humain en réponse à une stimulation de la peau par de faibles champs électromagnétiques pulsés à certaines fréquences proches de ½ Hz ou 2,4 Hz, de manière à exciter une résonance sensorielle. De nombreux moniteurs d’ordinateur et tubes de télévision, lors de l’affichage d’images pulsées, émettent des champs électromagnétiques pulsés d’amplitudes suffisantes pour provoquer une telle excitation. Il est donc possible de manipuler le système nerveux d’un sujet en pulsant des images affichées sur un moniteur d’ordinateur ou un téléviseur à proximité. Pour ce dernier, l’impulsion d’image peut être incrustée dans le matériau de programme, ou elle peut être superposée en modulant un flux vidéo, soit en tant que signal RF, soit en tant que signal vidéo. L’image affichée sur un moniteur d’ordinateur peut être pulsée efficacement par un programme informatique simple. Pour certains moniteurs, des champs électromagnétiques pulsés capables d’exciter des résonances sensorielles chez des sujets proches peuvent être générés alors même que les images affichées sont pulsées avec une intensité subliminale. « 

La chose concernée à ce sujet, comme l’explique la demande de brevet, est que même une impulsion très faible peut avoir des effets néfastes sur le système nerveux humain.

Il poursuit en décrivant que la variabilité et la force du pouls peuvent être contrôlées par logiciel, et explique comment, en ce qui concerne un moniteur d’ordinateur, DVD, bandes vidéo et plus, et comment il peut être contrôlé à distance depuis un autre endroit.

Peut-être la partie la plus préoccupante est-ce,

« Certains moniteurs peuvent émettre des impulsions de champ électromagnétique qui excitent une résonance sensorielle chez un sujet proche, à travers des impulsions d’image qui sont si faibles qu’elles sont subliminales. C’est regrettable car cela ouvre la voie à une application malveillante de l’invention, par laquelle les gens sont exposés sans le savoir à la manipulation de leur système nerveux à des fins de quelqu’un d’autre. Une telle application serait contraire à l’éthique et n’est bien sûr pas préconisée. Il est mentionné ici afin d’alerter le public sur la possibilité d’un abus caché qui peut survenir en ligne, ou en regardant la télévision, une vidéo ou un DVD.

L’application est pleine d’exemples cités que le « système nerveux d’un sujet peut être manipulé par des impulsions de champ électromagnétique émises par un écran CRT ou LCD proche qui affiche des images avec une intensité pulsée. »

Notre système nerveux contrôle essentiellement tout dans notre corps, y compris le cerveau. C’est un réseau de nerfs et de cellules qui transportent des messages vers et depuis le cerveau et la moelle épinière vers différentes parties du corps, et ce n’est pas un secret que le gouvernement américain, entre autres, a une longue expérience d’expérimentation sur les êtres humains. fins. La télévision pourrait-elle être une tactique de contrôle de l’esprit? Cela expliquerait pourquoi tant de gens croient instantanément aux histoires et aux explications des événements qui leur sont présentés par les médias grand public, sans même les remettre en question.

Dans certains cas, nous sommes faits pour idolâtrer ce que nous voyons à la télévision, comme les célébrités, et imitons le comportement et les désirs.

Parfois, une perspective appuyée par des preuves, qui contredit complètement l’histoire et l’information que nous recevons des médias grand public, est jetée dans le «royaume de la conspiration». C’est dangereux, avons-nous atteint un point où nos télévisions pensent pour nous? Pourraient-ils utiliser les techniques de pouls décrites ci-dessus pour influencer nos pensées, nos comportements et nos perceptions?

Compte tenu de ce que nous savons de nos gouvernements et des actions contraires à l’éthique qu’ils ont menées tout au long de l’histoire, ce n’est vraiment pas hors de question.

Il y a une raison pour laquelle les avions et les hôpitaux interdisent l’utilisation des téléphones cellulaires, c’est parce que leurs transmissions électromagnétiques interfèrent avec les appareils électriques critiques. Le cerveau n’est pas différent, c’est un organe bioélectrique extrêmement complexe qui génère des champs électriques. Les scientifiques peuvent réellement contrôler la fonction cérébrale avec la stimulation magnétique transcrânienne (TMS), une technique qui utilise de puissantes impulsions de rayonnement électromagnétique transmises dans le cerveau d’une personne pour bloquer ou exciter des circuits cérébraux particuliers.

C’est le même type de chose décrite dans le brevet, alors dans quelle mesure nos écrans d’ordinateur et de télévision font-ils cela? C’est pourquoi, par exemple, lorsque quelqu’un allume sa Sony Playstation, l’écran l’avertit de lire les informations importantes sur la santé avant de jouer. La recherche a également montré que de simples transmissions de téléphones portables peuvent affecter les ondes cérébrales d’une personne de manière significative, ce qui à son tour conduit à des effets sur leur comportement.

« Le rayonnement électromagnétique peut avoir un effet sur le comportement mental lors de la transmission à la fréquence appropriée. » – James Horne, du Centre de recherche sur le sommeil de l’Université de Loughborough ( source )

Non seulement cela, mais des centaines de scientifiques se sont réunis, et sont en train de sensibiliser et de pétitionner les Nations Unies sur les effets du rayonnement électromagnétique sur la santé. Ils ont été liés au cancer et ont montré qu’ils manipulaient notre ADN. Vous pouvez en lire plus à ce sujet ici .

L’initiative a été lancée par le Dr Martin Blank , Ph.D., du Département de physiologie et de biophysique cellulaire de l’Université de Colombie, qui a rejoint un groupe de scientifiques du monde entier faisant un appel international aux Nations Unies concernant les dangers associés. avec l’utilisation de divers dispositifs émetteurs électromagnétiques, comme les téléphones cellulaires et WiFi.

« En mettant cela carrément, ils endommagent les cellules vivantes dans notre corps et tuent prématurément un grand nombre d’entre nous », a déclaré le Dr Martin Blank, du Département de physiologie et de biophysique cellulaire de l’Université Columbia, dans un message vidéo.

« Nous avons créé quelque chose qui nous fait du mal, et cela devient incontrôlable. Avant l’ampoule d’Edison, il y avait très peu de rayonnement électromagnétique dans notre environnement. Les niveaux sont aujourd’hui beaucoup plus élevés que les niveaux de fond naturels, et se développent rapidement à cause de tous les nouveaux appareils qui émettent ce rayonnement. « 

Cette information est un effet séparé sur le corps du contrôle de l’esprit, mais il est toujours important de mentionner et d’apporter de la lumière.

Non seulement nos appareils électroniques surveillent, observent et enregistrent tout ce que nous faisons, mais ils peuvent aussi influencer notre comportement, nos perceptions, nos pensées et nos sentiments à grande échelle, mais qui sait vraiment si les «pouvoirs en place» utilisent ces dispositifs pour le contrôle de l’esprit, de la même manière qu’ils les utilisent pour la surveillance.

Ne vous méprenez pas, il n’est pas difficile de voir comment les entreprises utilisent la télévision pour influencer notre comportement et nos perceptions, mais peut-être que d’autres autorités changent les choses, comme nous l’avons mentionné plus haut, et manipulent délibérément nos systèmes nerveux. gagner, et sciemment le faire.

Chamath Palihapitiya, le vice-président de la croissance des utilisateurs chez Facebook avant de quitter l’entreprise en 2011, a déclaré : «Les boucles de rétroaction à court terme, dopaminergiques que nous avons créées détruisent le fonctionnement de la société. . . . Pas de discours civil, pas de coopération, de désinformation, de mistruth. « Donc, nous voyons aussi un genre de chose similaire. »

Quand il s’agit de contrôle de l’esprit, le projet MK ultra était le bébé de la CIA. On croit généralement que seul le LSD était utilisé sur des sujets humains, mais ce n’était qu’un programme. Comme la Cour suprême des États-Unis l’a mis au jour en 1985, MK ultra consistait en 162 projets secrets différents financés indirectement par la CIA et confiés à plusieurs universités, fondations de recherche et institutions similaires. » La majorité ont été officiellement détruits, et n’ont jamais été vus.

Peut-être que la programmation télévisuelle faisait partie du programme MK Ultra?

Conclusion

Il est difficile de comprendre que nous pourrions être manipulés et utilisés à des fins de profit, de contrôle et d’autres programmes, mais c’est une réalité à laquelle nous devons faire face. Il y a des exemples sans limites de cela tout au long de l’histoire jusqu’à nos jours, et tous les aspects de la vie humaine semblent être contrôlés par un groupe restreint de très peu de gens de la santé, de la finance, de l’éducation, du divertissement et plus encore. . Nous sommes devenus des outils pour leur utilisation, et nos pensées, nos comportements et nos perceptions, pour la plupart, semblent être les mêmes. Si elles sont un peu différentes, ou ne correspondent pas vraiment au cadre, on peut immédiatement être étiqueté, ou devenir un «proscrit social».

Il ne fait aucun doute dans mon esprit que notre télévision et d’autres appareils électroniques ont des effets néfastes sur la santé, et qu’ils peuvent / peuvent affecter notre système nerveux de plusieurs façons différentes. La science sur ceci est claire, mais ce qui n’est pas si clair, c’est l’idée qu’il y a d’autres qui utilisent ces techniques, sciemment, pour contrôler nos esprits.

D’après toutes mes recherches sur le contrôle de l’esprit et les mesures prises par nos gouvernements et dans quelle mesure ils les ont prises, je serais surpris que la télévision ne fasse pas partie du programme MK ultra.

Tout compte fait, à nous de passer moins de temps devant votre écran, et plus de temps avec un livre ou à l’extérieur, ou avec la famille et les amis. S’il y a une chose qui est sûre, nos écrans sont préjudiciables à notre santé de plusieurs façons différentes.

 

Source: http://www.collective-evolution.com/2018/02/22/us-patent-6506148-b2-confirms-human-nervous-system-manipulation-through-your-computer-tv/